Economie
URL courte
33231
S'abonner

Le ministre russe du Développement économique a annoncé aujourd’hui que la Russie pourrait recommencer à importer des produits alimentaires turcs avant la fin de cette année. Il estime également que les deux pays rétabliront leur coopération commerciale et économique.

Alexeï Oulioukaïev, le ministre russe du Développement économique, lors d'une réunion avec les représentants des milieux d'affaires russes et turcs a annoncé que Moscou envisageait de lever l'interdiction sur l'importation des produits alimentaires turcs.

Cependant, le ministre a noté qu’avant de lever l’embargo, il fallait s’assurer que les produits turcs répondent aux normes russes de qualité pour les produits agroalimentaires.

"Peut-être, probablement", a-t-il répondu après la rencontre des présidents russe et turc.

"Il ne suffit pas de faire un acte juridique d'annulation, il est nécessaire de s’assure que les agriculteurs turques respectent les normes russes de qualité pour les produits agroalimentaires", a expliqué M. Oulioukaïev.

Le ministre du Développement économique espère également que la Russie et la Turquie restaureront dans un avenir proche les relations mutuelles qui concernent le tourisme, le commerce et les transports.

De manière générale, pour régler toutes les questions stratégiques bilatérales, les pays ont décidé d'élaborer un programme à moyen terme de relations scientifiques, techniques, culturelles, commerciales et économiques pour la période s’étalant jusqu’à 2019.

"Nous visons avec nos partenaires turcs, avant la fin de cette année, à finaliser la préparation du programme et à le signer", a annoncé M. Oulioukaïev.


Lire aussi:

La Russie reprend les vols charters à destination de la Turquie
La Turquie confirme la reprise du projet Turkish Stream
16.000 arrestations suite au coup d'Etat avorté en Turquie
Sputnik débloqué en Turquie: une nouvelle page dans les relations russo-turques
Tags:
produits alimentaires, coopération, commerce, embargo, économie, Alexeï Oulioukaïev, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik