Ecoutez Radio Sputnik
    Le président Ukrainien Piotr Porochenko et la directrice générale du FMI Christine Lagarde

    Malgré les dettes impayées, le FMI reprend son aide à l'Ukraine

    © REUTERS / Valentyn Ogirenko
    Economie
    URL courte
    90956

    En dépit des protestations acharnées de Moscou, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi qu'il avait approuvé le versement d'un milliard de dollars à l'Ukraine, reprenant ainsi son aide après l'avoir suspendue plus d'un an en raison de lacunes dans la lutte anti-corruption menée par Kiev.

    Dans un communiqué, le FMI a indiqué qu'il avait procédé au second examen du plan de soutien accordé à l'Ukraine en mars 2015, et portant au total sur 17,5 milliards de dollars, et qu'il avait décidé d'en verser une nouvelle tranche, portant le total des déboursements à plus de 7,6 milliards de dollars. Le dernier en date remontait à juillet 2015.

    Le FMI n'a pas publié les détails de ses délibérations, se bornant à préciser qu'il avait accordé des dérogations à Kiev pour le non-respect d'engagements en matière de réserves internationales nettes, d'accumulation d'arriérés de paiement sur sa dette extérieure et de l'introduction de mesures réduisant la convertibilité de sa monnaie.

    En février dernier, la directrice générale du FMI Christine Lagarde avait prévenu qu'il serait « difficile » de continuer à renflouer l'Ukraine sans « efforts significatifs » de Kiev pour combattre la corruption et réformer la gouvernance.

    L'Ukraine est à l'heure actuelle en proie à une profonde récession qui s'est traduite par l'effondrement de son produit intérieur brut de 9,9 % en 2015 après une chute d'au moins 6,6 % l'année précédente.

    Les autorités russes avaient fait savoir lundi qu'elles voteraient contre la reprise de l'aide du FMI car « elle ne respecte pas les règles en vigueur », avait indiqué le ministre russe des Finances Anton Silouanov. Les décisions du conseil exécutif du FMI sont toutefois prises à la majorité et l'opposition de la Russie n'a donc pas suffi à bloquer cette reprise de l'aide.

    Moscou conteste la poursuite de l'aide internationale à Kiev, rappelle l'АFР, car les autorités ukrainiennes refusent de lui rembourser un prêt de trois milliards de dollars consenti juste avant la fuite et la destitution de l'ex-président prorusse ukrainien Viktor Ianoukovitch.

    Le bras de fer entre la Russie et l'Ukraine concernant cette dette de trois milliards de dollars doit être examiné par la Haute Cour de Londres entre le 17 et le 20 janvier.

    Lire aussi:

    Dette grecque: Athènes dénonce la discorde entre l’UE et le FMI
    Le chantage du FMI pousse Athènes à chercher le soutien de Moscou
    Le FMI appelle à créer un système monétaire plus sûr
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Tags:
    tranche, Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, Petro Porochenko, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik