Economie
URL courte
7423
S'abonner

La Russie a présenté son premier bus sans conducteur à Sotchi.

L'autobus sans chauffeur Matreshka M2B8 (Poupée russe), le premier bus sans pilote conçu en Russie, a été présenté vendredi par la compagnie russe Bakulin Motors Group dans le cadre du forum d'investissement international Sotchi-2016, annoncent les médias russes.

« Il s'agit du premier bus sans conducteur en Russie, fabriqué par les ingénieurs russes, il a été testé par les experts du centre d'innovations Skolkovo », a déclaré le PDG de la compagnie Alexeï Bakouline lors de la cérémonie de remise du bus au centre de formation des enfants doués Sirius.

Le bus sans conducteur russe Matreshka M2B8
© Sputnik . Ramil Sitdikov
Le bus sans conducteur russe Matreshka M2B8

Le bus Matreshka M2B8 peut transporter huit personnes, sa vitesse maximale est de 30 km/h. Il peut couvrir 130 km avec une seule charge. Des tests du nouveau bus qui roule sans intervention humaine se déroulent actuellement au centre des innovations russe Skolkovo, dans la région de Moscou.

Ces derniers temps, les bus sans pilotes gagnent en popularité dans le monde. En France, un bus électrique et sans conducteur capable de transporter 15 personnes circule depuis le 2 septembre à Lyon. Sa vitesse maximale est inférieure à celle du Matreshka M2B8 (20 km/h).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Lune de miel économique entre la Russie et l’ASEAN à Sotchi
Une monstrueuse tornade en "ballade" à Sotchi
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
bus sans pilote, Matreshka M2B8, Sotchi-2016, Bakulin Motors Group, Alexeï Bakouline, Sotchi, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook