Ecoutez Radio Sputnik
    Jim Rogers

    L’entrée du yuan dans la cour des monnaies de référence, un défi pour le dollar

    © Flickr/ Gage Skidmore
    Economie
    URL courte
    20370

    Le yuan est entré dans la cour des monnaies de référence aux côtés du dollar et de l’euro, ce qui profitera à la devise chinoise et lui permettra un jour de tenir le haut du pavé de la finance mondiale, estime un milliardaire américain.

    Depuis le 1er octobre, le yuan fait partie intégrante de l'unité de compte du Fonds monétaire international (FMI), baptisée droits de tirage spéciaux (DTS), où il rejoint les monnaies américaine et européenne mais aussi la livre sterling britannique et le yen japonais, ce qui profitera incontestablement à la devise chinoise, estime l'investisseur américain Jim Rogers.

    « A l'heure actuelle, le yuan figure parmi les plus fortes monnaies dans le monde. Aussi, est-il entré dans la cour des monnaies de référence. Il y a toutefois une quinzaine d'années, personne ne savait même qu'il existait cette devise chinoise. Son envolée a été plus que spectaculaire, et son poids ne cessera de grandir avec le temps », a déclaré le milliardaire dans une interview à la chaîne de télévision russe RT.

    Mais de prévenir que le fait même de l'intégration du yuan à l'unité de compte du FMI ne signifiait pas grand-chose, que c'étaient les volumes des échanges qui comptaient avant tout.

    Selon l'homme d'affaires, le yuan est à ce jour l'unique monnaie capable de détrôner le dollar, actuelle devise de réserve globale, et bien qu'un changement de leader sur le marché monétaire ne soit pas pour demain, la devise chinoise « progresse rapidement ».

    « Le dollar est loin d'être irréprochable. Le yuan a ses propres problèmes, dont l'impossibilité d'en acheter ou vendre. C'est une devise bloquée. Quoi qu'il en soit, cela va changer, et le yuan ne tardera pas à défier le dollar », a résumé l'Américain.

    Désormais, la devise chinoise fait officiellement partie intégrante des droits de tirage spéciaux (DTS), où elle rejoint les monnaies américaine et européenne mais également la livre sterling britannique et le yen japonais. La part du yuan dans le panier du FMI sera de 10,92 %. Néanmoins, le billet vert reste toujours de loin le plus pondérant (41,73 %) devant l'euro (30,93 %), la livre sterling (8,09 %) ou le yen (8,33 %).

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le yuan chinois fait désormais partie des réserves de change russes
    Le yuan veut s'imposer sur le marché monétaire mondial
    Le yuan devient une monnaie officielle au Zimbabwe
    Tags:
    devises, monnaie de réserve, livre sterling, yuan, dollar US, euro, chaîne de télévision russe RT, Fonds monétaire international (FMI), Jim Rogers, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik