Economie
URL courte
3015
S'abonner

Des experts ont dévoilé lors d’une conférence à combien revenait l’achat d’une publicité native dans les principaux médias américains.

50 000 dollars (46 500 euros) pour une publicité native (un texte sponsorisé écrit dans le style de la publication, marqué comme une pub) dans le magazine Entertainment, le journal Huffington Post demande un peu plus moins, 40 000 dollars (37 200 euros).

Il y a aussi des offres complètes. Ainsi, le « billet d'entrée » pour la publicité native chez Gawker coûte 50 000 dollars (46 500 euros), puis chaque article est estimé à 12 000 dollars (11 160 euros). Chez Forbes, vous pouvez acheter des publications illimitées pour 50 000 dollars (46 500 euros) par mois, à condition que vous vous engagiez pour un minimum de trois mois.

Ces données ont été présentées au cours de la conférence Native Advertising Days organisée à Berlin le 16 novembre par Chad Pollitt.

La publicité native est une forme de publicité en ligne qui a pour but d'attirer l'attention du consommateur de manière moins intrusive que la publicité classique. Elle utilise un type de formats publicitaires qui présente une très forte intégration, voire une certaine ressemblance, avec les contenus éditoriaux classiques d'un site support. La forme la plus courante est le lien sponsorisé sur des sites comme Google ou Twitter.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Samsung s'offre une pleine page de pub pour s'excuser du fiasco de son Note 7
Une pub pour Trump "nuisible pour la santé"?
Un pub vieux de 200 ans découvert en Angleterre
Une campagne de pub de Gucci interdite au Royaume-Uni
Tags:
technologies, argent, publicité, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook