Economie
URL courte
14263
S'abonner

L’agence Bloomberg a annoncé que l’accord de l’Opep sur la réduction de la production de pétrole a été rendu possible à l’issue d’une conversation téléphonique nocturne entre les deux personnes les plus influentes de l'industrie du pétrole, le ministre saoudien de l'Énergie Khalid al-Falih et le ministre russe de l'énergie Alexander Novak.

Selon l'agence Bloomberg, les chances de conclure un accord sur la baisse de la production et de l'offre excédentaire sur le marché mondial de pétrole « n'étaient pas bonnes » à la veille de la réunion de l'Opep prévue pour 30 novembre.

« Les membres de l'Opep étaient dans l'impasse et ne pouvaient pas prendre une décision quant à la réduction de chacun. Ils ont été contraints d'annuler les pourparlers avec d'autres fournisseurs, comme la Russie et le Brésil, destinés à les faire prendre part à l'accord », écrit Bloomberg.

Toutefois, une conversation téléphonique a eu lieu à 02h00 (heure de Moscou), le 29 novembre, entre les ministres saoudien et russe de l'Énergie, qui a fait toute la différence.

« Novak a promis que la Russie serait prête non seulement à geler sa production, comme elle a longtemps proposé de le faire, mais aussi à fournir la moitié de la diminution totale que l'Opep cherchait à obtenir auprès des compétiteurs à l'échelle internationale », déclare Bloomberg citant les responsables et ministres directement impliqués dans les négociations.

En retour, le ministre saoudien devait presser l'organisation, le jour suivant, de présenter des chiffres concrets de réduction pour les membres de l'Opep.

Lors de la réunion du 30 novembre, les pays-membres de l'Opep ont conclus l'accord sur la réduction de la production de pétrole. Selon l'accord, à partir du janvier 2017, les membres de l'organisation réduiront la production de 1,2 million de barils par jour, à savoir jusqu'à 32,5 millions. L'accord prévoit la réduction de 600 000 barils par jour pour les pays non membres de l'Opep, mais la part de la Russie fera la moitié de ce volume.

Les pays membres et non membres de l'OPEP prévoient une réunion officialisée pour le 9 décembre à Doha, au Qatar, ou, selon certaines informations, le 10 décembre à Moscou.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’OPEP veut réduire l’extraction de pétrole de 1,2 M barils/jour, les prix du brut montent
Selon Lukoil, le pétrole coûtera 60 USD l’an prochain
Si Téhéran a signé une victoire pétrolière, Moscou y est pour beaucoup
Le pétrole de schiste américain: un danger pour l'Opep
Tags:
appel, accord, pétrole, OPEP, Khalid Al-Falih, Alexandre Novak, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik