Economie
URL courte
3290
S'abonner

Le Japon et la Russie envisagent de mettre en place un fonds d'investissement commun de 100 milliards de yens, soit près de 850 millions d'euros.

Vladimir Poutine (à gauche) et Shinzo Abe
© Sputnik . Sergey Guneev
Selon l'agence Kyodo, la partie japonaise y sera représentée par la Japan Bank for International Cooperation (JBIC), alors que la participation russe sera assurée par le Fonds russe des investissements directs (RDIF).

Le nouveau fonds aura notamment pour but de stimuler le développement de la santé publique et de l'environnement urbain, en particulier en Extrême-Orient, indique Kyodo.

Un accord ad hoc devra être conclu au cours de la visite du président russe Vladimir Poutine au Japon les 15 et 16 décembre prochains. Au total, une trentaine de documents seront signés à l'occasion de la visite, affirme l'agence nippone.

Les investissements concernant le secteur de la santé publique russe seront destinés à la création de centres de réadaptation et d'hôpitaux assurant un traitement de pointe contre le cancer et d'autres maladies. Dans le domaine du développement urbain, le fonds encouragera la lutte contre les embouteillages, la gestion avancée des déchets et le perfectionnement des services postaux.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Quand le président russe et le premier ministre japonais s’entretiennent en amis
Energie: le Japon proposera un partenariat de grande envergure à la Russie
La Russie va aider le Japon à remédier aux conséquences de Fukushima
Un TGV ciblé par des tirs à Marseille
Tags:
coopération, santé, fonds d'investissement, Japan Bank for International Cooperation (JBIC), Fonds russe d'investissements directs (RDIF), Vladimir Poutine, Extrême-Orient, Japon, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook