Economie
URL courte
14301
S'abonner

Après la victoire massive du «non» au référendum italien suivie de la démission annoncée de Matteo Renzi, les marchés boursiers décrochent en Asie. En cause, les inquiétudes sur l’état de la troisième économie de la zone euro.

A l'unisson, la Bourse de Tokyo se repliait (-0,64% à la pause déjeuner pour l'indice vedette Nikkei). Ailleurs dans la région, Hong Kong (-0,20%), Séoul (-0,20%) et Sydney (-0,94%) évoluaient aussi dans le rouge.

Dès la diffusion des sondages réalisés à la sortie des urnes, donnant le non à près de 60% des voix, la monnaie unique a décroché, touchant 1,0506 dollar contre 1,0664 vendredi à New York. Il s'agit du niveau le plus faible depuis mars 2015: l'euro était alors tombé à 1,0458 dollar.

Dans le même temps, le yen, valeur refuge, se renforçait. Le dollar glissait à 112,88 yens aux premières heures de la matinée à Tokyo, contre 113,51 yens vendredi, avant de remonter.

En outre, la démission annoncée par le chef du gouvernement italien Matteo Renzi après le rejet massif de sa réforme constitutionnelle à l'issue d'un référendum, ouvre une période d'incertitudes pour l'économie italienne qui reste à la traîne en Europe, avec un secteur bancaire éreinté par la crise financière et criblé de créances douteuses.

«  Il est bien connu qu'un certain nombre de banques italiennes ont une quantité importante de "crédits douteux", le plus célèbre exemple, c'est Monte dei Paschi di Siena. Et une grande question se pose  :  le gouvernement sera-t-il en mesure de soutenir les banques en cas de faillite?  », s'est interrogé le trader de CMC Markets, Alex Fyurber.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les Italiens ignorent les objectifs du référendum sur la réforme de la constitution
Le déficit de l’économie italienne peut être «le début de la fin» de l’UE
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Une attaque menée par 250 radicaux repoussée par l'armée syrienne à Idlib
Tags:
index, bourse, démission, référendum, Matteo Renzi, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook