Economie
URL courte
757
S'abonner

Pour la première fois depuis 2001, les pays producteurs de pétrole ont signé un accord visant à réduire la production et à soutenir les prix. Mais comment est-il devenu possible de trouver un compromis alors que les prix chutent depuis deux ans et que tant de tentatives d’y arriver se sont soldées par un échec?

Alors que le cours de l'or noir bat de nouveaux records, les spécialistes ne cessent d'analyser l'accord historique conclu début décembre entre les pays membres et hors Opep. C'est une alliance entre la Russie et l'Arabie Saoudite qui a joué le rôle clé pour l'obtenir, estime un expert du Financial Times.

« Cet accord global, le premier depuis 15 ans, est le résultat d'une alliance de plus en plus forte entre la Russie et l'Arabie saoudite », affirme Olivier Jacob, directeur général de Petromatrix, cité par le quotidien américain.

Comme l'indique le média, la Russie a été à la tête des principaux producteurs hors Opep, à côté du Mexique et du Kazakhstan, qui s'engageaient à abaisser leur offre de 558 barils quotidiennement.

« Obtenir l'accord a été rendu possible grâce à la diplomatie pétrolière exercée depuis un an par le président Vladimir Poutine et les chefs de l'Arabie saoudite, qui ont mis de côté leurs divergences concernant le conflit syrien », affirme l'expert.

« Il est extrêmement important d'avoir cet accord conclu par deux centres d'influence aussi importants que la Russie et l'Arabie saoudite. On a ainsi un nouveau facteur géopolitique capable de transformer les marchés pétroliers », ajoute-t-il.

Lors d'une rencontre tenue le 30 novembre dernier, les pays de l'Opep se sont mis d'accord pour réduire leur production pétrolière de 1,2 million barils/jour jusqu'à 32,5 millions barils/jour. L'accord qui engage les pays hors Opep oblige ses participants à réduire leur production de 558 000 barils/jour.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Secrétaire général de l'OPEP: «Il n'y a plus d'espace pour stocker le pétrole»
Le monopole de l'OPEP sur les prix pétroliers, une menace mondiale?
L’OPEP veut réduire l’extraction de pétrole de 1,2 M barils/jour, les prix du brut montent
La banlieue lyonnaise «s’embrase», une quinzaine d’individus saccagent une voiture de police – images
Tags:
pétrole, OPEP, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook