Economie
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
24352
S'abonner

Six mois après le référendum historique sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, l’économie britannique connaît de très bons résultats. Les prévisions alarmistes de nombreux économistes suite au Brexit sont donc infirmées, les dépenses de consommation étant fortes et les entreprises continuant à prospérer.

Alimentée par de nouvelles commandes tant de l'intérieur du pays que de l'étranger, la croissance britannique a augmenté.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) est passé de de 53,3 à 56,1 points en novembre au Royaume-Uni, infirmant les prévisions d'un sondage de Reuters qui signalait une chute de l'économie.

« Le renforcement de la compétitivité sur fond de taux de change faible a certainement été un facteur clé du récent redressement, alors que le marché intérieur reste un important contributeur aux nouveaux contrats », a déclaré Rob Dobson, économiste principal de la société IHS Markit qui a réalisé le sondage pour Reuters.

La semaine dernière, une étude séparée des agents financiers a également montré que le business britannique avait complètement récupéré de sa chute après le vote du Brexit. Toutefois, les entreprises sont réticentes à l'idée de dépenser plus en raison de l'incertitude planant sur les perspectives économiques.

En outre, les fabricants ont embauché du personnel au taux le plus rapide depuis octobre 2015.

L'économie britannique devrait progresser de plus de 2 % cette année, plus vite que presque toutes les autres grandes économies avancées, hormis les États-Unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

Face à l’incertitude du Brexit, la livre sterling plonge
Brexit: l’UE ne laissera pas la Grande-Bretagne s’en tirer comme ça
Brexit: les conditions de Merkel pour l'accès de Londres au marché de l'UE
«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Tags:
sondage, économie, Brexit, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook