Ecoutez Radio Sputnik
    Londres

    12.000 km parcourus: le 1er train cargo chinois arrive à Londres

    © Fotolia / By-studio
    Economie
    URL courte
    14384
    S'abonner

    Les liens ferroviaires entre la Chine et l’Europe défraient la chronique! Londres vient d’accueillir le 1er train cargo en provenance de la ville chinoise de Yiwu. La distance couverte par le train est énorme: 12.000 kilomètres.

    Le 1er train cargo parti de la ville chinoise d'Yiwu a gagné le centre logistique londonien de Barking, annonce l'opérateur du service InterRail Holding AG. Le train a couvert une distance incroyable, plus exactement près de 12 000 kilomètres.

    Ce voyage ferroviaire spectaculaire a pris 18 jours. Le train a traversé le territoire de sept pays : le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l'Allemagne, la Belgique et la France. Son point de destination était le centre logistique londonien de Barking.

    De manière générale, le cargo arrivé à Londres était chargé de produits de l'industrie de textile. Une partie des containers était destinée aux entreprises de la ville allemande de Duisburg, qui a été livrée en route.

    L'arrivée de ce train à Londres marque un premier pas dans le renforcement des liens ferroviaires entre la Chine et l'Europe. Il s'agit indubitablement d'un coup de booste pour le commercial international.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Chine entre en résistance contre le protectionnisme
    Du blé vieux de 2.800 ans découvert en Chine
    Pourquoi la Chine construit un nouveau brise-glace polaire
    La Chine veut que la route de la soie passe par l’Afrique
    Tags:
    train, Chine, Royaume-Uni, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik