Ecoutez Radio Sputnik
    centre commercial

    Trump veut rapatrier la production aux USA. Les Américains sont-ils prêts à payer plus?

    © Photo. pixabay
    Economie
    URL courte
    19321
    S'abonner

    La préoccupation du Président des États-Unis Donald Trump eu égard à l’emploi des Américains est facile à comprendre, mais tout en souhaitant acheter des marchandises «made in USA», les Américains ne sont sans doute pas prêts à les payer plus cher, a indiqué à Sputnik l’experte russe Elena Leontieva.

    Le Président américain Donald Trump entend augmenter le nombre d'emplois dans le pays, en invitant notamment les sociétés étrangères, dont la société japonaise de confection Uniqlo, à produire aux États-Unis, une idée qui n'est pas toujours accueillie favorablement. Elena Leontieva, experte de l'Institut russe de l'économie mondiale et des relations internationales, commente la situation pour Sputnik.

    « Le transfert du business d'un pays à un autre implique inévitablement des frais. […] En outre, le business ne cesse de circuler à travers le monde à la recherche d'endroits propices aux investissements, où produire est moins coûteux. Et si la production aux États-Unis n'est pas rentable, les hommes d'affaires japonais ne s'y installeront pas », a expliqué l'interlocutrice de l'agence.

    Ainsi, Tadashi Yanai, PDG du géant japonais du textile Uniqlo, a déclaré au journal nippon Asahi et à d'autres médias à New York qu'il était impossible de produire de bonnes marchandises sur le marché américain à des prix compétitifs.

    « S'il [Donald Trump, ndlr] nous l'impose, nous quitterons le marché », a martelé le chef de la marque de textile japonaise.

    La préoccupation du Président des États-Unis eu égard à l'emploi des Américains est facile à comprendre, mais tout en souhaitant acheter des marchandises « made in USA », les Américains ne sont sans doute pas prêts à les payer plus cher.

    « Je voie que M. Trump n'est pas prévisible. Ses déclarations sont souvent adressées aux larges masses de la population qui ont voté pour lui. Mais si les clients américains de la marque de confection nipponne sont mécontents, il lui faudra sans doute reculer », estime Mme Leontieva.

    Et d'ajouter qu'il était toutefois difficile de prédire les faits et gestes du Président américain.

    « Il est impossible de contraindre le business de faire quelque chose si cela ne lui profite pas. Néanmoins, il est possible de créer pour les hommes d'affaires des conditions insupportables. C'est justement ce qu'essaie de faire à présent Donald Trump», a constaté l'experte.

    Auparavant, M. Trump avait prévenu que les États-Unis augmenteraient jusqu'à 35 % le droit de douane pour certaines marchandises produites à l'étranger et importées en Amérique. Une annonce qui a grandement déplu au PDG du japonais Uniqlo ainsi qu'aux hommes d'affaires allemands, notamment aux constructeurs automobile. À la mi-mars, le ministre allemand de l'Économie a même menacé de poursuivre les États-Unis en justice auprès de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) si les droits de douane étaient augmentés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump promet un «niveau inédit» de coopération avec la Chine
    Quelle sera l’attitude de Trump envers l’économie chinoise?
    Cours boursiers en baisse: Trump, une menace pour l'économie japonaise?
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    PDG, droits de douane, société, rapatriement, président, Asahi, Uniqlo, Sputnik, Tadashi Yanai, Elena Leontieva, Donald Trump, Japon, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik