Ecoutez Radio Sputnik
    Turkish Stream

    Turkish Stream: y aura-t-il de la place pour la Serbie?

    © Photo. turkstream
    Economie
    URL courte
    7306

    Selon le ministre serbe de l’Énergie Aleksandar Antic, Belgrade suit de très près le développement du projet de gazoduc Turkish Stream et pourrait s’y joindre à tout moment. La rédactrice en chef du Balkan Magazin Jelica Putnikovic a commenté cette déclaration pour Sputnik.

    Pour le moment, la Serbie ne figure aucunement dans les plans de développement du Turkish Stream, a constaté la spécialiste en politique énergétique Jelica Putnikovic dans un entretien avec Sputnik.

    « Aussi, les chances de la Serbie pour trouver sa place dans ce système sont extrêmement minces. Par ailleurs, on ne doit pas oublier l'instabilité politique en Macédoine et l'absence totale d'investisseurs pour la construction d'un quelconque gazoduc qui parte de la frontière turco-grecque », a estimé l'interlocutrice de l'agence.

    Et d'ajouter que le projet de Nord Stream-2, destiné à remplacer le transit de gaz russe via l'Ukraine, n'était pas lui non plus très prometteur pour la Serbie.

    « Si nous ne nous entendons pas sur une autre variante directement avec la Russie, nous devrons payer le transit de gaz à travers toute l'Europe », a prévenu Mme Putnikovic.

    Selon l'analyste, la Serbie devrait trouver un autre compromis avec Gazprom.

    « Il se trouve peut-être en Europe des investisseurs qui acceptent d'investir dans la construction d'un gazoduc à travers les Balkans, et alors, on devra insister pour qu'il ne passe pas par la Grèce, la Bulgarie et la Roumanie, mais via notre pays », a souligné la Serbe.

    La Russie et la Turquie ont décidé de construire le gazoduc Turkish Stream suite à la décision russe d'abandonner le projet South Stream provoquée par la position hostile de l'Union européenne. L'accord prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 15,75 milliards de m3 chacune. Le gazoduc Turkish Stream doit relier la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque par le fond de la mer Noire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Turkish Stream: Gazprom entame la construction du gazoduc
    Gazprom est sur le point de démarrer la construction du segment maritime du Turkish Stream
    Turkish Stream: Gazprom a créé toutes les conditions pour construire sa partie marine
    Tags:
    transit, investisseurs, construction, gazoduc, Turkish Stream, Nord Stream 2, Gazprom, Sputnik, Jelica Putnikovic, Aleksandar Antic, Balkans, Turquie, Europe, Ukraine, Bulgarie, Roumanie, Grèce, Macédoine, Belgrade, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik