Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (276)
6710110
S'abonner

Il semble que les États-Unis aient tout intérêt à «enterrer» le projet Nord Stream 2. Du moins, c’est ce qu’estime une source diplomatique européenne interviewée par Sputnik.

Les États-Unis feraient pression sur l'Union européenne pour faire échouer la construction du gazoduc Nord Stream 2, a confié à Sputnik une source diplomatique à Bruxelles.

«Les États-Unis comptent "enterrer" le projet, puisqu'en vendant leur propre gaz liquéfié aux pays européens, ils devraient faire face à une entreprise rivale russe, Gazprom», a expliqué la source.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l'Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité générale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant la fin 2019. Le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d'euros.

En avril 2017, les entreprises énergétiques Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall ont conclu un accord avec le géant gazier russe Gazprom sur le financement du projet Nord Stream 2. Aux termes de l'accord, les partenaires européens investiront 50 % du coût total du projet de 9,5 milliards d'euros. Ainsi, la contribution de chacune des sociétés s'élèvera à 950 millions d'euros.

Il est à noter les États-Unis ont annoncé mardi de nouvelles sanctions contre la Russie pour son «annexion» de la Crimée et son soutien présumé aux rebelles séparatistes en Ukraine, peu avant une rencontre entre Donald Trump et son homologue ukrainien à la Maison-Blanche.

Les nouvelles sanctions visent 38 individus et entités en Ukraine ainsi que deux responsables gouvernementaux russes et une douzaine d'individus et organisations opérant en Crimée.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (276)

Lire aussi:

La Commission européenne propose aux pays de l'UE de soutenir Nord Stream 2
Un «oui» éclatant: le Bundestag soutient le projet Nord Stream 2
Nord Stream 2: Moscou reporte les négociations avec l'UE à fin août
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang mort suite à une «attaque terroriste»
Tags:
gaz, Nord Stream 2, Europe, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook