Ecoutez Radio Sputnik
    Roubles

    La presse allemande s’étonne de la croissance effrontée de l’économie russe

    © Sputnik. Ruslan Krivobok
    Economie
    URL courte
    145118771903

    Malgré les sanctions imposées par l’Occident et la chute du pétrole, l’économie russe accuse une croissance étonnamment rapide dans tous les domaines, sauf le secteur agricole, note le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

    Le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung se demande pourquoi l'économie russe persiste à afficher une croissance rapide dans un contexte de sanctions et de baisse des cours du pétrole.

    Selon le Bureau national des statistiques, note le journal, les indices économiques des secteurs industriels russes au deuxième trimestre de 2017 ont augmenté de 2,5% par rapport à la même période de 2016. Dans le contexte actuel, cela témoigne non seulement d'une stabilisation de l'économie, mais en outre d'une croissance rapide.

    Les analystes du FAZ sont étonnés par le fait que la Russie ait réussi à obtenir une hausse de son PIB sur fond de sanctions et de baisse des prix du baril.

    L'agriculture, cependant, ne s'est pas encore tout à fait remise de la mise en place des sanctions antirusses. Si les deux secteurs (l'industrie et l'agriculture) se rétablissent à cent pour cent, note le FAZ, la Russie sera totalement indépendante des autres États.

    Les sanctions ont donc stimulé le développement de diverses branches de l'industrie russe, assurant l'indépendance du pays vis-à-vis de l'Occident.

    Lire aussi:

    La Turquie se dit victime par ricochet des sanctions antirusses
    L'économie allemande perd des milliards d'euros à cause des sanctions antirusses
    S&P: les nouvelles sanctions US augmentent les risques sur le marché européen du gaz
    Moscou et Pékin se préparent à s’émanciper du dollar: le détail des trois mesures phares
    Moscou: le pays en voie de devenir indépendant du dollar
    Tags:
    sanctions antirusses, croissance, économie, Frankfurter Allgemeine Zeitung, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik