Ecoutez Radio Sputnik
    Bitcoin

    D’ici 2018, le bitcoin flambera jusqu’à 7.500 dollars

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Economie
    URL courte
    18912

    L’analyste financier Ronnie Moas de Standpoint Research a fait une nouvelle prévision sur la valeur du bitcoin en 2018, l'évaluant à hauteur de 7.500 dollars.

    Ronnie Moas, analyste financier et fondateur de la société d'investissement Standpoint Research, a revu à la hausse le taux de change du bitcoin en 2018, affirmant qu'il atteindra 7.500 dollars.

    Début juillet, M.Moas a annoncé que le bitcoin coûterait environ 5.000 dollars à l'horizon 2018.

    Cependant il continue d'affirmer qu'en 2027 le bitcoin pourrait progresser jusqu'à 50.000 dollars.

    Bitcoin
    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Selon l'analyse de Dennis Porto, un investisseur bitcoin et universitaire de Harvard, en février 2021 le prix du bitcoin pourrait dépasser les 100.000 dollars si la crypto-monnaie continue de suivre l'une des «règles d'or» de la technologie, la loi de Moore, qui peut être appliquée «à toute technologie numérique».

    Gordon Moore, cofondateur de la société Intel, avait en effet affirmé dès 1965 que le nombre de transistors par circuit de même taille allait doubler, à prix constants, tous les ans. Il en déduisit que la puissance des ordinateurs allait croître de manière exponentielle, et ce, pour des années. Dennis Porto estime qu'en vertu de cette loi toute technologie qui croît de façon exponentielle a un temps de doublement.

    De l'avis de Dennis Porto, depuis son apparition le prix du bitcoin a doublé environ tous les huit mois.

    Lire aussi:

    Le bitcoin continue de battre tous les records
    Le bitcoin bat un record historique à plus de 3000 dollars
    Le bitcoin scindé en deux cryptomonnaies distinctes
    Le «bitcoin russe», c’est pour bientôt?
    Quel sera l’avenir du bitcoin dans le système bancaire mainstream?
    Tags:
    Bitcoin, Dennis Porto, Gordon Moore, Ronnie Moas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik