Ecoutez Radio Sputnik
    Les tubes du gazoduc Turkish Stream

    Turkish Stream: 170 km du gazoduc déjà construits par Gazprom

    © Photo. turkstream.info
    Economie
    URL courte
    Gazoduc Turkish Stream (54)
    7240

    La Russie poursuit la construction du gazoduc Turkish Stream qui transportera du gaz russe à la Turquie et à ses voisins sans passer par des pays de transit. 170 km du tronçon sous-marin du pipeline ont déjà été construits, d’après le ministre russe de l’Énergie.

    Le groupe russe Gazprom a posé plus de 170 km du gazoduc sous-marin Turkish Stream reliant la Russie à la Turquie et à la Grèce, a annoncé vendredi à Izmir, en Turquie, Alexandre Novak, ministre russe de l’Énergie.

    «Nous avons entamé en mai dernier la construction de la partie sous-marine du gazoduc sur le littoral russe de la mer Noire. Nous avons déjà posé plus de 170 kilomètres du pipeline», a indiqué M.Novak lors de la 86e foire internationale d’Izmir.

    Le ministre a rappelé que le gazoduc Turkish Stream est appelé à améliorer l’approvisionnement en gaz de la Turquie et à diversifier les itinéraires de livraison de gaz en Europe.

    Le géant gazier russe Gazprom a procédé à la pose des tubes sous-marins du Turkish Stream au large de la ville d’Anapa le 7 mai dernier. Le Président russe Vladimir Poutine a inauguré ce chantier lors d’une visite à bord du Pioneering Spirit, le plus gros navire poseur d’ombilicaux au monde.

    Le gazoduc Turkish Stream doit relier la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque sous la mer Noire. Le tronçon sous-marin du pipeline sera long d'environ 930 km. Turkish Stream sera le premier gazoduc de grand diamètre (81 cm) posé à 2.200 mètres de profondeur, selon Gazprom.

    Le coût initial du projet qui prévoyait d’abord la pose de quatre conduites était évalué à 11,4 milliards d'euros. À l’heure actuelle, le projet prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 15,75 milliards de m3 chacune. La première, qui transportera du gaz aux clients turcs, entrera en service en mars 2018 et la seconde, destinée à alimenter en gaz l’Europe du sud et du sud-est, sera mise en exploitation en 2019.

    En 2017, Gazprom investira 41,92 milliards de roubles (601,3 millions d’euros) dans ce projet.

    La Russie et la Turquie ont décidé de construire le gazoduc Turkish Stream suite à la décision russe d'abandonner le projet South Stream provoquée par la position hostile de l’Union européenne.

    Gazoduc Turkish Stream
    Sputnik
    Gazoduc Turkish Stream
    Dossier:
    Gazoduc Turkish Stream (54)

    Lire aussi:

    Turkish Stream: 50km du gazoduc déjà construit par Gazprom
    Belgrade s’attend à ce que le 2e pipeline Turkish Stream traverse la Serbie
    Turkish Stream: la Bulgarie et la Serbie veulent signer
    Turkish Stream: la Russie et la Hongrie signent
    Le gazoduc Turkish Stream franchit une nouvelle étape
    Tags:
    gazoduc, Turkish Stream, Foire internationale d'Izmir, Gazprom, Alexandre Novak, Izmir, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik