Ecoutez Radio Sputnik
    Forum économique de Vladivostok

    L’Allemagne lorgne sur le potentiel de l’Extrême-Orient russe

    © Sputnik . Alexander Kryazhev
    Economie
    URL courte
    IIIe Forum économique oriental (6-7 septembre 2017) (10)
    3112
    S'abonner

    Malgré les sanctions, les entreprises allemandes développent leur coopération avec la Russie et espèrent, entre autres, investir dans l’infrastructure de l’Extrême-Orient russe, a indiqué à Sputnik un responsable allemand.

    Les milieux d'affaires allemands voient un grand potentiel dans la région russe de l'Extrême-Orient, qui présente un intérêt élevé pour les compagnies allemandes, a indiqué à Sputnik Thomas Graf, chef du département de l'économie et de la science de l'ambassade d'Allemagne en Russie, en marge du Forum économique de Vladivostok.

    «Bien sûr, l'Extrême-Orient est loin de l'Allemagne et sa zone d'intérêt se situe plus à l'ouest, mais il est évident que la région extrême-orientale possède un énorme potentiel et un grand besoin en termes d'infrastructure. Et les entreprises allemandes ont différentes propositions à avancer», a-t-il dit.

    Les thèmes soulevés au Forum, tels que l'infrastructure, l'énergie renouvelable, la transformation du gaz ou l'agriculture, intéressent les Allemands, qui sont prêts à investir en Russie, selon lui.

    «Malgré les sanctions, le dialogue économique russo-allemand se développe intensément. Le chiffre d'affaires a augmenté de 25% cette année. Évidemment, il aurait été encore plus élevé sans les sanctions, qui exercent une pression psychologique sur les entrepreneurs et provoquent une certaine frilosité dans les projets, mais les entreprises se sont déjà adaptées aux nouvelles conditions», a ajouté le responsable.

    Comme exemple de la coopération russo-allemande, il a cité le lancement, la semaine dernière, d'un important projet international, à savoir le plus grand laser à rayons X du monde à Hambourg. La Russie est son plus grand participant avec 25% des parts au sein du projet.

    Dossier:
    IIIe Forum économique oriental (6-7 septembre 2017) (10)

    Lire aussi:

    Schröder sur son arrivée à Rosneft: «diaboliser la Russie n'aidera personne»
    La Turquie se dit victime par ricochet des sanctions antirusses
    S&P: les nouvelles sanctions US augmentent les risques sur le marché européen du gaz
    Tags:
    sanctions antirusses, économie, Extrême-Orient, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik