Economie
URL courte
IIIe Forum économique oriental (6-7 septembre 2017) (10)
10461
S'abonner

La ville russe de Vladivostok constitue d’ores et déjà une ouverture vers la région d’Asie-Pacifique. Au fur et à mesure du développement de l’Extrême-Orient russe, son rôle est appelé à grandir, estime le Président de la société Siemens en Russie.

Vladivostok, cette importante ville de l’Extrême-Orient russe, pourrait devenir une nouvelle «Silicon Valley» — pôle des industries de pointe — du pays, estime dans son commentaire à Sputnik le président du groupe allemand Siemens en Russie, Dietrich Moeller.

«Nous constatons que l’Extrême-Orient investit actuellement beaucoup dans les infrastructures et l’industrie. On y trouve de grands projets, comme ceux de Rosneft [géant pétrolier russe, ndlr], mais aussi de petits. Selon nos évaluations, l’Extrême-Orient est une région au fort potentiel d’attraction qui se développe plus rapidement que le reste de la Russie», a expliqué M.Moeller.

D’après ce dernier, à ce jour, la ville constitue une ouverture vers la région du Pacifique, à travers laquelle s’effectuent des contacts avec le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, l’Amérique. Avec le développement de l’Extrême-Orient, ce rôle ne cessera de grandir. «Aujourd’hui [Vladivostok, ndlr] est fort en matière de logistique, mais je pense que prochainement une Silicon Valley russe verra le jour de ce côté du Pacifique», indique-t-il en répondant à une question portant sur le rôle que la ville jouera dans les liaisons entre l’Orient et l’Occident.

Et d’ajouter que l’Extrême-Orient russe restait attrayant pour l’entreprise Siemens, les domaines drainant les investissements nécessitant des équipements fabriqués par elle.

Rappelons que la première «Silicon Valley russe» — parc technologique dont le lancement a été annoncé par Dmitri Medvedev en novembre 2009 – est situé à Skolkovo, près de Moscou.

Sputnik s’est entretenu avec Dietrich Moeller en marge du Forum économique oriental qui s’est tenu les 6 et 7 septembre à Vladivostok.

Dossier:
IIIe Forum économique oriental (6-7 septembre 2017) (10)

Lire aussi:

L’Allemagne lorgne sur le potentiel de l’Extrême-Orient russe
Poutine inspecte la corvette dernier-cri Sovershennyy à Vladivostok (photos)
Avenir décarboné: le gouverneur de Californie nomme les principaux partenaires des USA
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Tags:
développement, technopole, Siemens AG, Extrême-Orient, Asie-Pacifique, Skolkovo, Vladivostok, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook