Ecoutez Radio Sputnik
    Fonds monétaire international (FMI)

    Macron et Tsipras: l’Europe doit se passer du FMI

    CC BY 2.0 / Bruno Sanchez-Andrade Nuño
    Economie
    URL courte
    18214
    S'abonner

    Le Fonds monétaire international (FMI) a financièrement participé à deux programmes de sauvetage de la Grèce frappée par la crise de sa dette. Évaluant les résultats de cette aide, Alexis Tsipras, appuyé par Emmanuel Macron, estime que l’UE doit créer ses propres institutions au lieu de faire appel à des organisations comme le FMI.

    Les activités du Fonds monétaire international (FMI) n’ont pas toujours été positives pour l’Europe qui doit désormais s’en passer, ont estimé jeudi à Athènes le Président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

    Le FMI participe aux programmes grecs depuis sept ans et la Grèce attend sa décision concernant sa participation financière au troisième plan d’aide, d’après M.Tsipras. Le Premier ministre grec a appelé à évaluer la contribution du FMI aux programmes européens à l’aune de l’expérience grecque. Selon lui, les conséquences de des interventions du FMI n’ont pas toujours été positives.

    «L’Europe doit régler ses problèmes par ses propres forces. Je crois que l’Europe doit créer des institutions appropriées à tous les niveaux — elle en a la possibilité — et régler ses problèmes par ses propres institutions et instruments financiers. Ce sujet nous préoccupe. Il est temps de lancer un dialogue et de se passer de tierces parties», a  indiqué M.Tsipras.

    M.Macron a critiqué les méthodes utilisées par le FMI pour contrôler les programmes européens. Selon lui, cela a porté préjudice à la dignité et à la souveraineté de l’Europe. Le chef de l’État français a déclaré soutenir le Fonds monétaire international qui joue un rôle important en France. Mais le fonds ne devrait pas s’ingérer dans les affaires européennes.

    «La crédibilité, la souveraineté de l’Europe justifiaient sans doute de faire différemment, et la présence du FMI a été le symptôme d’un manque de confiance entre pays européens et parfois même entre les pays européens et les institutions européennes», a-t-il noté.

    M.Macron a proposé de perfectionner les mécanismes européens pour pouvoir régler les problèmes sans faire appel à des institutions internationales.

    «Je souhaite que dans la durée notre Europe puisse s’organiser pour qu’en cas de crise (on évite de) faire appel à une institution internationale dont ce n’est pas la vocation première», a conclu le Président français.


    Lire aussi:

    Dette grecque: Athènes dénonce la discorde entre l’UE et le FMI
    L’Irlande refusera les prêts de l'UE et du FMI
    La Hongrie opposée aux conditions du crédit proposé par l'UE et le FMI
    Tags:
    finances, Union européenne (UE), Fonds monétaire international (FMI), Alexis Tsipras, Emmanuel Macron, Grèce, France, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik