Economie
URL courte
31189
S'abonner

Le PDG de JPMorgan Chase & Co., Jamie Dimon, a vivement critiqué le bitcoin en le qualifiant d'«escroquerie», selon le Financial Times. Il a affirmé que la monnaie cryptographique allait «imploser».

Pour Jamie Dimon, PDG de JPMorgan, le bitcoin, cette crypto-monnaie évolutive, n'est qu'une «escroquerie», indique le Financial Times.

«Si vous étiez au Venezuela ou en Équateur ou en Corée du Nord […] ou si vous êtes un trafiquant de drogue, un assassin ou quelque chose de ce genre, vous préféreriez sans doute le bitcoin aux dollars américains», a-t-il poursuivi. «Oui, il doit sans doute y avoir un marché pour ça, mais c'est un marché limité», a-t-il conclu.

«C'est une escroquerie», a-t-il noté, en ajoutant qu'il était «choqué» par le fait que personne ne s'en aperçoive.

Le journal précise qu'à l'heure actuelle, le bitcoin atteint 4.200 dollars, alors que fin 2015, la monnaie cryptographique valait moins de 250 dollars. Selon Jamie Dimon, elle pourrait monter jusqu'à 20.000 dollars, mais «implosera» finalement.

Le patron de JPMorgan a mis en garde ses traders en cas d'ordres d'achat ou de vente sur le bitcoin.

«Je les licencierais à la seconde. Pour deux raisons: c'est contre les règles et ils sont stupides, et les deux sont dangereux», a-t-il souligné lors d'une conférence sur la finance à New York.

Les bitcoins ont été divisés en deux chaînes. Ainsi, depuis le 1er août, deux monnaies coexistent: le bitcoin «classique» (BTC) et le nouveau Bitcoin Cash (BCC ou BCH). Dernièrement, le bitcoin n'a cessé de pulvériser les records en franchissant le 2 septembre la barre des 5.000 dollars pour s'établir à un maximum historique à 5.013,91 dollars.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Tags:
Bitcoin, record, escroquerie, Financial Times, JPMorgan, Equateur, Venezuela, Corée du Nord, New York
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook