Economie
URL courte
8501
S'abonner

La capitalisation de la Banque mondiale étant au cœur de la rencontre annuelle entre cette institution financière et le Fonds monétaire international, le ministre russe du Développement économique a expliqué pour quelles raisons la Russie n’était pas encore prête à y participer.

La Russie ne participera pas à la capitalisation de la Banque mondiale (BM) tant que cette dernière ne relancera pas le financement de nouveaux projets russes, a annoncé samedi aux journalistes Maxim Orechkine, ministre russe du Développement économique.

«La questions est liée à la disponibilité de facilités de crédits pour des projets en Russie. Si on coopère sans discrimination, alors on participera à l’augmentation du capital. Mais si on nous discrimine d’une part, il sera difficile d’expliquer à la population de la Russie pourquoi nous devons faire des versements au capital d’une banque qui ne coopère pas avec nous et nous discrimine», a-t-il indiqué dans les couloirs de la rencontre automnale annuelle entre la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

Et d’ajouter qu’une telle position avait été accueille par de la compréhension de la part d’autres actionnaires de la BM.

La principale question mise à l’ordre du jour de la rencontre était la capitalisation de cette institution financière. La Russie préconise le déploiement d'un programme de développement de la banque qui optimiserait les coûts et accumulerait des ressources pour la capitalisation au détriment des fonds propres de la banque. Selon M.Orechkine, la banque présentera un tel programme avant la réunion de printemps qui se tiendra en avril.

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Covid-19, en continu: un total de 5.655 morts enregistré en Angleterre
Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Tags:
capitalisation, fonds, projet, Banque mondiale (BM), Fonds monétaire international (FMI), Maksim Orechkine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook