Ecoutez Radio Sputnik
    Le train interurbain Ivolga conçu par Transmashholding

    Des rames de métro et des tramways russes bientôt en Europe

    © Photo. Transmashholding
    Economie
    URL courte
    Technologies Made in Russia (149)
    2310

    Les Européens devraient bientôt pouvoir se convaincre de la fiabilité et du confort des rames de métro et des tramways du groupe russe TMH. Ce fabricant de matériel roulant, partenaire d’Alstom, compte devenir l’un des leaders du marché mondial dans les trois ans à venir.

    Le groupe russe Transmashholding (TMH), le principal fabricant de matériel ferroviaire en Russie et l’un des dix meilleurs au niveau mondial, envisage de livrer des voitures de métro et des tramways en Europe, où il a un partenaire de poids, la société française Alstom, a déclaré mardi à Sputnik Artem Ledenev, porte-parole du groupe.

    «Nous allons signer des contrats en Europe. Ils porteront principalement sur la livraison de rames de métro et de tramways. Nous réalisons déjà un contrat de 200 millions d’euros sur la modernisation de rames du métro de Budapest», a indiqué M.Ledenev.

    ​Selon lui, le groupe TMH, principal fournisseur de l'opérateur de transport ferroviaire russe RZD (Chemins de fer russes), a beaucoup à offrir à ses partenaires étrangers et, notamment, européens. En effet, ses points forts ne se limitent ni aux voitures ni aux locomotives de métro.

     

     

    Meilleurs produits sur le marché

    «Les trains diesel DP-S conçus sur la base de ces bus ont trouvé leur place sur le marché international – on peut les voir en Serbie», a noté M.Ledenev. 

    Locomotive de nouvelle génération EP20
    Locomotive de nouvelle génération EP20

    Parmi les produits dont le groupe peut être fier figure aussi la locomotive EP-20 «qui circule aussi bien sous 3kW en courant continu que sous 25 kW en courant alternatif».

    «Elle peut tracter des voitures passagers à une vitesse de 200 km/h. Nos voitures-passagers à deux niveaux, elles aussi, n’ont presque pas de concurrents. Elles sont très confortables. Nos locomotives et wagons fonctionnent à des températures variant entre —50° et +40°C. Aucun fabricant étranger ne peut se vanter d’en faire autant», a affirmé M.Ledenev.

    ​D’après lui, les bus sur rails RA2 (trains urbains à diesel) n’ont pas de concurrents sur le marché russe.

     

     

    Les rames conçues par TMH pour le métro de Moscou figurent aussi parmi les meilleurs produits sur le marché, compte tenu de leur efficacité énergétique, sécurité, fiabilité et niveau d’information pour les passagers.

    Partenaires en France et aux États-Unis

    Ces dernières années, Transmashholding œuvre pour resserrer ses liens avec des fabricants étrangers, en Europe et en États-Unis.

    «Notre partenaire stratégique est le consortium français Alstom qui détient 33% des actions de TMH. Nous avons créé un centre d’ingénierie TRTrans en partenariat avec le groupe français. Le centre se spécialise dans le développement de nouveau matériel roulant», a précisé le responsable.

    TMH a en outre mis en place plusieurs co-entreprises avec le groupe américain General Electric en Russie et au Kazakhstan.

    Potentiel d’exportation

    Transmashholding participe à des appels d’offres internationaux, livre ses produits en Amérique latine et en Afrique et compte également s’implanter sur le marché du Proche-Orient.

    ​En septembre dernier, le groupe a signé un contrat sur la livraison de 28 trains diesel avec Cuba pour 135 millions d’euros, d’après le site internet de TMH.

    ​«Nous considérons le Proche-Orient comme un marché prioritaire. Nous travaillons sur plusieurs projets en Iran», a annoncé M.Ledenev.

    Les Chemins de fer russes (RZD) ont signé un accord avec l’Iran sur la modernisation des chemins de fer dans ce pays. TMH mène actuellement des négociations en vue de rejoindre ce projet.

    ​Transmashholding, qui a conçu 72 nouveaux modèles de matériel roulant en 15 ans, deviendra «un acteur important sur le marché international de matériel roulant dans trois ans», a conclu M.Ledenev.

    Dossier:
    Technologies Made in Russia (149)

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    matériel roulant, rame de métro, voie large (chemin de fer), locomotive, train, chemin de fer, Transmashholding, Chemins de fer de Russie (RZD), Artem Ledenev, Budapest, Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik