Ecoutez Radio Sputnik
    Gazprom's logo

    Gazprom et Eni vont collaborer et au diable les sanctions

    © AFP 2019 YURI KADOBNOV
    Economie
    URL courte
    18571
    S'abonner

    Gazprom et Eni seront en mesure de mettre en œuvre des projets communs malgré les sanctions occidentales, a déclaré le vice-Premier ministre Arkadi Dvorkovitch, sur la base des résultats du Conseil russo-italien sur la coopération économique, industrielle, monétaire et financière.

    Suite à la publication du rapport d'activités du Conseil russo-italien sur la coopération économique, industrielle, monétaire et financière, le vice-Premier ministre Arkadi Dvorkovitch a confirmé les perspectives à long terme du partenariat des deux entreprises russe et italienne:

    «La coopération dans le secteur gazier est un partenariat stratégiquement important et mutuellement bénéfique. Je suis sûr que notre coopération sera à long terme, et en aucun cas ne sera interrompue. Gazprom et Eni sont très actifs dans les consultations sur de nouveaux partenariats tant en ce qui concerne l'approvisionnement en gaz que la mise en œuvre de projets communs. Les sanctions compliquent un peu le processus, mais en tout cas, nous sommes convaincus qu'une solution sera trouvée, nous ne voyons pas de difficultés significatives à poursuivre cette coopération».

    Commentant les résultats du conseil, Dvorkovitch a noté que les parties avaient discuté de projets dans l'agriculture, l'industrie, le tourisme et la culture. En ce qui concerne l'agriculture, ils ont convenu de travailler sur la culture du raisin en Russie en utilisant des vignes italiennes, a-t-il conclu.
    Le Président américain Donald Trump a signé le 2 août la loi introduisant de nouvelles sanctions contre l'Iran, la Russie et la Corée du Nord. Le document prévoyait notamment que l'administration américaine dresse avant novembre la liste des personnes physiques et morales dans le domaine de la défense et des renseignements russes avec lesquelles les transactions pourraient être frappées de sanctions. La liste, révélée le 26 octobre, comprend des organisations comme le Service fédéral de sécurité (FSB) et 33 entreprises, dont l'agence russe en charge des exportations d'armement Rosoboronexport, Hélicoptères de Russie, Tupolev, MiG et Soukhoi.

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Le roi du Maroc aurait refusé la visite de Benyamin Netanyahou
    Tags:
    production petrolière, gaz, Arkadi Dvorkovitch, Europe, Italie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik