Economie
URL courte
2132
S'abonner

Les Saoudiens pourraient décider de participer à la construction d'une usine de gaz naturel liquéfié dans le Grand Nord de la Russie.

La Russie et l'Arabie saoudite ont convenu d'examiner une possible participation de la compagnie pétrolière publique Saudi Aramco dans le projet du groupe pétrolier russe Novatek visant à construire une deuxième usine de production de gaz naturel liquéfié (GNL) Arctic GNL-2, annonce le protocole d'une réunion de la commission intergouvernementale russo-saoudienne dont Sputnik a obtenu copie.

La réunion a eu lieu le 2 novembre à Riyad. Selon le protocole, un point ad hoc a été inclus dans la feuille de route pour l'énergie entre le ministère russe de l'Énergie et le ministère saoudien de l'Énergie, de l'Industrie et des Ressources minérales signée le 6 octobre à Moscou.

«La feuille de route signée comprend […] l'examen d'une éventuelle participation de la partie saoudienne au projet Arctic GNL-2 (côté russe — le groupe Novatek, côté saoudien — Saoudi Aramco)», peut-on lire dans le protocole.

Arctic GNL —2 est un projet de Novatec visant à construire une deuxième usine de production de gaz naturel liquéfié, outre celle déjà existante au Yamal (Nord russe). L'usine devrait être construite dans la péninsule de Gydan (mer de Kara) d'ici 2022-2023.

Lire aussi:

Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Tags:
gaz naturel liquéfié (GNL), Ministère russe de l'Energie, ministère saoudien de l'Energie, Novatek, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook