Economie
URL courte
692
S'abonner

Donald Trump menace de se retirer de divers traités, privant ainsi les États-Unis de leur leadership dans l’actuel ordre commercial mondial et revenant à la politique isolationniste et protectionniste d’autrefois. Gary Hufbauer de l’Institut économique international Peterson, donne son avis à Sputnik.

Le Président américain Donald Trump estime que des pays abusent des États-Unis, certains d'entre eux imposant des tarifs plus élevés sur certains produits, obtiennent ainsi des avantages unilatéraux face à l'Amérique, a rappelé à Sputnik Gary Hufbauer.

«C'est absurde. […] Ce point de vue ne trouve aucun soutien économique auprès des analystes. Seul le Président Trump et son équipe, peu nombreuse, soutiennent cette rhétorique antimondialiste, voire anti-commerciale», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Et de critiquer l'attachement du locataire de la Maison-Blanche à des accords commerciaux bilatéraux par rapport à des traités multilatéraux.

«Ce sont des raisonnements régressifs. Cette politique avait déjà été menée aux États-Unis dans les années 1920, soit il y a une centaine d'années», a poursuivi M.Hufbauer.

Selon ce dernier, si les accords bilatéraux sont trop nombreux, leur mise en application risquera d'être assommante.

«Il vous faudrait à chaque fois solliciter l'aval du Congrès. De plus, ces accords bilatéraux pourraient attirer des critiques virulentes de vos partenaires. Bref, ce n'est pas le bon moyen de mener une politique commerciale», a estimé le spécialiste.

Les observateurs constatent que les États-Unis se sont dotés d'un Président protectionniste et isolationniste qui attaque la Chine et le Mexique, menace de quitter l'Organisation mondiale du commerce (OMC), dénonce l'ALENA et l'accord de Paris sur le climat, tout en refusant de signer l'accord de partenariat transpacifique (TPP), négocié par son prédécesseur.

En effet, Donald Trump entend obtenir des concessions de ses partenaires commerciaux, afin de résorber le déficit commercial notamment avec le Mexique (plus de 64 milliards de dollars) et de mettre fin à des dispositifs qu'il juge désavantageux pour les industries américaines.

Lire aussi:

Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Pourquoi il est dangereux de boire du café pendant la canicule
La Turquie pose un ultimatum à l'armée de Khalifa Haftar
Tags:
protectionnisme, politique, déficit, partenaire, commerce, Traité de partenariat transpacifique (TPP), Sputnik, présidence américaine, Organisation mondiale du commerce (OMC), Gary Hufbauer, Donald Trump, Mexique, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook