Ecoutez Radio Sputnik
    Lingots d'or

    La Turquie se tourne vers l’or au détriment du dollar

    CC0
    Economie
    URL courte
    12780

    Suivant le conseil de Recepp Tayyip Erdogan, la Banque centrale turque et la population du pays rachètent activement de ce métal précieux.

    La Turquie a brusquement augmenté les volumes d’importations d’or. 47 tonnes de ce métal précieux ont été acquises depuis le début de l’année en cours contre 14,8 tonnes en 2016, d’après les données du Conseil mondial de l'or (CMO).

    Un fait intéressant, l’or y est activement racheté aussi bien par la Banque centrale du pays, qui s’est procuré 30,4 tonnes rien qu’au 3e trimestre, que par les personnes physiques.

    Le portail Vesti Finances estime qu’il pourrait s’agir d’une simple diversification des réserves de change internationales, sans toutefois exclure le scénario selon lequel le régulateur du système bancaire turc cherche à s’assurer dans le contexte de la dégradation des relations avec les pays occidentaux, notamment les États-Unis.

    Comme le rappellent les auteurs de la publication, l’année dernière, le Président Recep Tayyip Erdogan avait appelé la population à miser sur l’or et non sur le dollar, soit stocker leurs économies en métal précieux. Or, pour que ces propos ne soient pas une lettre morte, il a exigé que la Banque centrale adhère à cette décision.

    Ceci étant dit, la livre turque dégringole. Rien que depuis le début du mois d’octobre, elle a perdu 15% de sa valeur face au billet vert. Comme le rappelle le portail, toutes les devises nationales de pays en développement se trouvent actuellement sous pressions. Mais le conflit des visas entre Washington et Ankara a créé un terrain fertile pour les attaques spéculatives.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    banques, dollar US, importations, rachat, or, Conseil mondial de l'or, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik