Economie
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
13310
S'abonner

La décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne s'est répercutée négativement sur les revenus de ses habitants, selon une étude.

Un ménage britannique perd en moyenne 400 livres sterling (448 euros) par an, la qualité de la vie s'étant notablement détériorée suite au référendum sur la sortie du pays de l'UE, selon une étude du Centre for Economic Performance (CEP).

Selon l'étude, la décision de sortir de l'UE a négativement impacté les indices macroéconomiques, à savoir l'inflation, le taux de change de la monnaie nationale ainsi que les revenus des Britanniques.

«Le Brexit coûtera à chaque famille 7,74 livres sterling (8,67 euros) par semaine, soit près de 400 livres sterling (448 euros) par an.»

Parallèlement, la montée des prix à la consommation fait perdre au travailleur moyen britannique près de 448 livres sterling (502 euros) par an, selon l'étude.

L'inflation était accompagnée d'une baisse du taux de change de la livre, qui a perdu près de 10% de sa valeur en un an après le référendum, alors que les prix à la consommation ont subi des hausses différentes dans les différentes régions du Royaume-Uni. Les habitants de Londres n'ont presque pas ressenti les effets de l'inflation, alors qu'en Écosse, au pays de Galles et surtout en Irlande du Nord les prix ont grimpé.

 

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
«Un scandale absolu»: Jean-Michel Aulas en colère face au foot français à l’arrêt
Tags:
sortie de l'UE, Union européenne (UE), Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook