Ecoutez Radio Sputnik
    Le blé de la Sibérie

    Comment la Russie a bouleversé le marché céréalier international

    © Sputnik. Alexey Malgavko
    Economie
    URL courte
    14641

    Le blé russe conquiert de nouveaux marchés internationaux, ce qui fait s’inquiéter la concurrence. L’expert Benaouda Abdeddaïm a expliqué dans une interview aux médias français le secret du succès russe.

    La Russie, qui a augmenté sa part de marché mondial de céréales de manière spectaculaire depuis le début du siècle (d'un pourcent à 18%), évince ses concurrents des plus grands marchés céréaliers, a affirmé Benaouda Abdeddaïm interrogé par BFM TV.

    «Ces trois derniers mois, les Russes ont remporté tous les appels d'offre vers le premier débouché mondial — l'Égypte. Non seulement la Russie consolide les meilleures positions en Turquie, au Bangladesh et au Nigéria, mais en plus elle conquiert de nouvelles places fortes. L'Indonésie, gros acheteur, se fournissait beaucoup en Ukraine. Elle se tourne à présent vers les exportateurs russes», a souligné l'expert français.

    Cette saison, la récolte de céréales en Russie bat tous les records. Selon le cabinet français Agritel, la Russie charge depuis plusieurs semaines près d'un million de tonnes de céréales, dont 830.000 de blé. Cela provoque de l'inquiétude chez les autres exportateurs de céréales.

    «Les Allemands et les Polonais sont maintenant tentés de stocker leur production dans l'attente de jours meilleurs sur les prix. Quant aux Français, ils vont être contraints de revoir leur politique commerciale, y compris auprès des clients qui passaient pour totalement acquis comme la Côte-d'Ivoire, le Sénégal ou le Cameroun», croit M. Abdeddaïm.

    Selon lui, deux facteurs sous-tendent le succès de la Russie. Tout d'abord, la dépréciation du rouble, qui a contribué à la compétitivité des prix du blé russe sur le marché mondial. Le soutien l'État a également joué un grand rôle pour la réduction des coûts de production et a permis aux producteurs de «semer toujours plus, y compris durant les périodes où les cours mondiaux connaissent un fort repli».

    La Russie, qui a imposé un embargo sur les produits alimentaires occidentaux en 2014, a entamé la modernisation de son secteur agriculteur. Depuis, l'industrie agroalimentaire russe connaît une croissance de plus de 3% par an.

    Lire aussi:

    La Russie renforce ses positions sur le marché égyptien des céréales
    La Russie reprendra la palme des exportations de blé, selon le ministre de l'Agriculture
    Bataille des céréales perdue? Les fermiers américains dépassés par les agriculteurs russes
    Tags:
    céréales, blé, agriculture, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik