Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de Gazprom

    Le géant russe Gazprom augmente sa production et bat un record d’exportation

    © REUTERS / Benoit Tessier
    Economie
    URL courte
    6170

    L’entreprise gazière russe a dressé un bilan provisoire de son activité sur 11,5 mois et a détaillé la structure de ses exportations européennes.

    Le groupe russe Gazprom a augmenté en 2017 sa production de gaz de 13,4%, soit 53,1 milliards de m3, par rapport à l'année précédente, a indiqué samedi son service de presse.

    Dans la période comprise entre le 1er janvier et le 15 décembre, la production du géant gazier a bondi à 447,9 milliards de mètres cubes. Les livraisons sur le marché intérieur ont augmenté de 6,4 milliards de m3 (3%), tandis que les exportations ont enregistré un nouveau record.

    Depuis le début de l'année, Gazprom a ainsi livré à l'étranger 184,2 milliards de m3, un volume qui dépasse de 8,3% les exportations record de la période analogue de l'année dernière.

    En 2017, le groupe a enregistré une hausse de la demande provenant des pays potentiellement bénéficiaires du projet Nord Stream 2, censé relier la Russie à l'Allemagne par la mer Baltique, dont la réalisation est prévue d'ici fin 2019. Il s'agit notamment de l'Autriche dont les importations de gaz russe ont bondi de 39,3%, de la République tchèque (+27,2%), de la Slovaquie (+23,5%), des Pays-Bas (+7%) et de la France (+6,1%).

    Malgré la volonté de l'UE de réduire sa dépendance au gaz russe, les exportations de Gazprom en Europe ont atteint un record l'an dernier et s'affichent en hausse en cette fin d'année.

    Elles représentent plus de 33% de la consommation du continent européen, estimait fin juin M. Miller, PDG de Gazprom.

    Lire aussi:

    Le géant russe Gazprom bat son record d’exportation quotidienne de gaz
    Les exportations de gaz russe vers l’Europe augmentent de 12,3%
    Le géant russe Gazprom bat son propre record d’exportation de gaz en Europe
    Tags:
    exportations, gaz, Gazprom, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik