Ecoutez Radio Sputnik
    Gaz

    Gaz: la Slovaquie ferme le robinet vers l’Ukraine

    © AP Photo / Bela Szandelszky
    Economie
    URL courte
    271254

    La Slovaquie, principal fournisseur en Ukraine, a interrompu l’acheminement de gaz suite à un contentieux entre la compagnie italienne Yugaz et son partenaire ukrainien Naftogaz, qui lui est redevable de plusieurs millions de dollars.

    Une cour slovaque a décidé d'arrêter l'acheminement du gaz à la compagnie ukrainienne Naftogaz, en application de l'arrêt du Tribunal arbitral de Stockholm rendu sur la plainte de la compagnie italienne Yugaz, informe le site ZN.UA.

    Selon les médias, le Tribunal arbitral a satisfait en décembre 2012 la demande de Yugaz sur le recouvrement de la dette, conformément à son contrat avec Naftogaz datant de 2007, qui aujourd'hui équivaut à 21 millions de dollars, pénalités et amendes comprises. L'Ukraine n'ayant pas exécuté cette décision, la compagnie italienne a dû porter plainte devant la cour slovaque.

    L'Ukraine a décidé de renoncer aux livraisons de gaz russe en 2015, en le remplaçant par du gaz en provenance de l'Europe qui, selon Naftogaz, était meilleur marché. Plus tard, la compagnie ukrainienne a admis que Gazprom lui avait offert un prix plus attractif que les fournisseurs européens.

    Aujourd'hui, l'Ukraine importe le gaz depuis la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie, cette dernière étant son principal fournisseur ayant acheminé plus de huit milliards de mètres cubes de ce combustible. C'est le même gaz que la Russie fournit aux pays de l'Europe de l'Est, acheminé en Ukraine par flux inversé.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Poutine liste les menaces qui pèsent sur le monde à cause de la confrontation irano-américaine
    Tags:
    tribunal, livraisons, gaz, Naftogaz, Italie, Slovaquie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik