Ecoutez Radio Sputnik
    Le groupe Bloomberg

    Bloomberg nomme la monnaie dont le rendement aura été le plus élevé en 2017

    © Sputnik . Alexander Demiantschuk
    Economie
    URL courte
    340

    Des analystes du groupe Bloomberg ont établi le classement de la rentabilité des placements 2017 en fonction de leur type. Si certaines cryptomonnaies sont mentionnées dans l’introduction de la publication, ses auteurs n’en ont pas calculé le rendement.

    Le groupe Bloomberg a dévoilé le classement des placements 2017 en fonction de leur rentabilité.

    Ses analystes ont passé au crible certains groupes d'actifs, tels que les monnaies nationales, les ressources naturelles et les obligations souveraines. Bien qu'il ait été désigné comme le placement le plus attractif et le plus rentable de l'année 2017, Bloomberg n'a pas inclus le Bitcoin dans son classement.

    Les devises qui ont offert le meilleur rendement en 2017 sont le metical mozambicain, dont le cours par rapport au dollar américain s'est consolidé de 21%; la couronne tchèque et le zloty polonais qui ont pris 18% toujours par rapport à la devise américaine. A l'inverse, il valait mieux ne pas miser sur le soum ouzbek qui s'est dévalué de 60%.

    La matière première sur laquelle il fallait jouer en 2017 a été sans conteste le palladium dont le cours s'est envolé de 54%. Le cuivre et l'aluminium, qui ont connu une hausse de 29%, se sont également révélés être de bons placements. Le gaz, le sucre et le café, dont les cours se sont respectivement effondrés de 27,5%, 25% et 11%, ont déçu les investisseurs.

    Certaines obligations souveraines ont fait la joie de leurs détenteurs. La valeur des bons du Trésor de la Grèce, du Belize et de l'Argentine ont respectivement augmenté de 63,7%, de 38,7% et 30%. En raison de la crise que traverse ce pays, les obligations du Venezuela ont perdu 55% de leur valeur.

    C'est l'indice ukrainien UX qui remporte la palme de la croissance: +80% au cours de l'année 2017. Vient ensuite celui du Kazakhstan, avec 64%, talonné de près par celui de la Mongolie qui a augmenté de 63%. Les investisseurs sur les marchés du Pakistan et du Qatar ont été perdants. Ces bourses ont respectivement décroché de 22% et 16,5% durant l'année qui s'achève.

    Lire aussi:

    La chute des bourses américaines: à qui la faute?
    La chute brutale du dollar rend les analystes perplexes
    Le dollar ne s’acquitterait plus de sa mission
    Tags:
    obligations souveraines, investisseurs, devises, monnaie, matières premières, bitcoin, Bloomberg, Belize, Mongolie, Mozambique, Pakistan, Venezuela, Argentine, Kazakhstan, République tchèque, Grèce, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik