Economie
URL courte
6170
S'abonner

Après la hausse, la baisse… cette correction d’ampleur des monnaies virtuelles est loin d’être terminée. Selon les données des bourses, la chute pourrait être expliquée non seulement par la diversification des cryptomonnaies, mais aussi par la réglementation possible du marché.

La monnaie virtuelle la plus populaire, le bitcoin, ainsi que les autres cryptomonnaies, sont nettement en baisse mardi matin sur fond de rapports concernant la réglementation possible du marché des cryptomonnaies.

Ainsi, vers 05H49 GMT, le bitcoin s'échangeait contre 10.540 dollars, chutant ainsi de plus de 10,05%, selon le portail CoinMarketCap. Le cours de la cryptomonnaie a chuté de 10,08%, jusqu'à 10.350 dollars sur la plateforme Bitfinex, la plus grande plateforme d'échange de monnaies numériques au monde; de 10,29%, jusqu'à 10.400 dollars, sur la plateforme de trading GDAX, et de 3,91%, à 10.350 dollars, sur le portail Coindesk.

Les autres monnaies virtuelles sont aussi dans une dynamique négative. Ainsi, le Ripple, connu sous le nom de XRP, a perdu 9,21% jeudi, à 1,27 dollars, tandis que l'Ethereum a reculé de 9,57%, à 962,3 dollars, d'après CoinMarketCap. La capitalisation du marché des cryptomonnaies fait 510,80 milliards de dollars. Le bitcoin en représente 35%.

Les traders suivent les informations sur un contrôle possible et sur des restrictions pour les monnaies virtuelles. Ainsi, lundi, l'économiste en chef du Fond monétaire international (FMI), Maurice Obstfeld, a déclaré que les régulateurs étatiques du monde entier devraient suivre de près la situation du développement de la cryptomonnaie pour en tirer profit et prévenir les risques.

La Banque centrale indonésienne a publié une mise en garde contre le commerce de cryptomonnaies, évoquant une menace potentielle pour la stabilité du système financier mondial. Le ministre sud-coréen de la Justice Park Sang-ki a annoncé que son pays allait proposer une loi visant à interdire les plateformes d'échange de cryptomonnaies.

Auparavant des analystes avançaient l'idée que la correction d'ampleur des monnaies virtuelles, dont le bitcoin, pourrait être expliquée par l'apparition intensive de concurrents.

Lire aussi:

Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Alger exige de Paris des excuses pour la colonisation: le gouvernement algérien cherche-t-il un «bouc émissaire»?
Le dernier pays concerné réticent au Nord Stream 2 donne finalement son feu vert
L'Ukraine brandit la menace d’une «guerre» contre la Russie
Tags:
cryptomonnaie, Ripple, Ethereum, Bitcoin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook