Economie
URL courte
7110
S'abonner

Après que le cours du bitcoin est revenu au-dessus des 10.000 dollars, pour la première fois depuis plus de deux semaines, la monnaie virtuelle la plus populaire continue sa progression, à la différence des autres cryptomonnaies.

Le cours de la monnaie virtuelle bitcoin poursuit vendredi sa hausse après avoir franchi jeudi la barre psychologique des 10.000 dollars, selon les données du marché.

Vers 04h58 GMT, le bitcoin s'échangeait contre 10.058 dollars, prenant ainsi plus de 3,3%, selon le portail CoinMarketCap. Le cours de la cryptomonnaie a augmenté de 2,8%, jusqu'à 9.973 dollars, sur la plateforme Bitfinex, la plus grande plateforme d'échange de monnaies numériques au monde, et de 3.2%, jusqu'à 9.940 dollars, sur la plateforme de trading OKEx.

Les autres monnaies virtuelles connaissent quant à elles une dynamique négative. Ainsi, le Ripple, connu sous le nom de XRP, a perdu 2,5% pour s'échanger à 1,12 dollars, tandis que le cours de l'Ethereum a reculé de 0,7%, jusqu'à 929,44 dollars, d'après CoinMarketCap.

La capitalisation du marché des cryptomonnaies est également en baisse, totalisant 475,37 milliards de dollars. La part du bitcoin à l'heure actuelle est d'environ 36% pour l'ensemble du marché des cryptomonnaies, celle de l'Ethereum est de 19% et celle du Ripple est de 9%.

La semaine dernière, le bitcoin a subi des pertes importantes, sa valeur étant rapidement tombée jusqu'à 6.000 dollars. Cette chute se déroule sur fond de nombreuses restrictions sur le commerce des cryptomonnaies des groupes bancaires mondiaux et des autorités de plusieurs pays.

Lire aussi:

Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Alger exige de Paris des excuses pour la colonisation: le gouvernement algérien cherche-t-il un «bouc émissaire»?
L'Ukraine brandit la menace d’une «guerre» contre la Russie
Tags:
cryptomonnaie, Ripple, Ethereum, Bitcoin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook