Economie
URL courte
7147
S'abonner

Outré par les nouvelles mesures protectionnistes proposées aux États-Unis, Pékin promet de ne pas rester les bras croisés. Une éventuelle contestation à l’OMC prendrait cependant des années.

Les droits de douane à l'importation proposés par les États-Unis en matière d'acier et d'aluminium sont dénués de fondement et Pékin se réserve le droit d'adopter des mesures de rétorsion, a déclaré le ministère chinois du Commerce, cité par Bloomberg.

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a en effet déclaré que son pays pouvait imposer des droits de douane à l'importation de ces deux métaux, y compris une taxe d'au moins 24% pour l'importation d'acier de tous les pays.

«Si la décision finale [des États-Unis] concerne la Chine, la Chine prendra sans aucun doute les mesures nécessaires pour défendre ses droits», a déclaré Wang Hejun, chef du bureau des enquêtes et des recours commerciaux du ministère.

Alors que la Chine assure près de 1% des importations d'acier aux États-Unis, elle pourrait contester les démarches de Washington à l'Organisation mondiale du commerce. Cela pourrait prendre des années, disent les spécialistes.

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Des djihadistes français se filment en plein combat à Idlib contre l’armée syrienne – vidéo
Trois membres du personnel hospitalier de Paris testés positifs au coronavirus
Tags:
droits de douane, économie, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook