Economie
URL courte
10121
S'abonner

Le Président américain a menacé de surtaxer les voitures européennes si l'UE répliquait à sa décision d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium. Donald Trump n’abandonne donc pas sa rhétorique de guerre commerciale. À quoi peut-on s’attendre dans ces circonstances? Sputnik s’est intéressé à la question.

Il ne s'agit pour le moment que de déclarations de Donald Trump, alors que leur réalisation est encore à venir, a indiqué à Sputnik Atef Abdel Jawad, professeur de l'Université George Washington.

«Le principal résultat des décisions sur l'aluminium et l'acier sera sans doute la hausse des prix des produits finis américains fabriqués à partir de ces métaux dans les deux ans à venir», a supposé l'interlocuteur de l'agence.

Et d'expliquer que les États-Unis ne produisaient tout simplement pas eux-mêmes ces métaux en quantités suffisantes pour leur industrie.

Un autre interlocuteur de Sputnik, l'expert économique Mustafa Adi a estimé pour sa part que de telles décisions brusques et unilatérales du Président américain pourraient se répercuter sur l'ensemble de l'économie mondiale, voire la paralyser partiellement.

«Une guerre commerciale froide n'est pas à exclure entre l'Union européenne et les États-Unis», a résumé M.Adi.

Donald Trump a annoncé en amont l'imposition prochaine de droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium, afin de protéger l'industrie sidérurgique nationale des États-Unis. Une réponse de l'Union européenne à cette annonce de Washington serait évidemment tout à fait logique.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Producteur passé à tabac: une nouvelle vidéo, filmée par un voisin, accable encore plus la police
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Tags:
guerre commerciale, aluminium, acier, automobile, économie, Université George Washington, Sputnik, Mustafa Adi, Atef Abdel Jawad, Donald Trump, Europe, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook