Economie
URL courte
3321
S'abonner

Moscou a récemment annoncé son intention d’implanter des zones industrielles russes dans la plupart des marchés prometteurs du monde et notamment en Égypte. Le Caire a déjà donné son feu vert à ce projet de sept milliards de dollars.

Le gouvernement égyptien a approuvé la mise en place d’une zone industrielle russo-égyptienne à Port Saïd, près du canal de Suez, conformément à l’accord de sept milliards de dollars signé en 2016, a annoncé l’agence égyptienne MENA.

La création d’une zone industrielle est le résultat des négociations entre le ministre russe de l’Industrie et du Commerce Denis Mantourov et le ministre égyptien à la Production militaire Mohamed el-Assar.

D’après le Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl, cité par le journal Al-Ahram, le projet permettra de créer 35.000 nouveaux emplois.

La mise en place d’une zone industrielle conjointe russo-égyptienne près du canal de Suez a été décidée en 2014 par les Présidents russe et égyptien, Vladimir Poutine et Abdel Fattah al-Sissi. Le 2 février 2016, les deux pays ont signé un protocole en ce sens.

Selon les médias, la construction des locaux de la future zone industrielle commencera à l’été prochain et la zone de 2.000 hectares sera ouverte en décembre 2018. Elle devrait accueillir des entreprises pétrochimiques, énergétiques, médicales, automobiles et du bâtiment.

Un responsable du ministère russe de l'Industrie et du Commerce a récemment annoncé que la Russie prévoyait de créer des zones industrielles similaires partout dans le monde, couvrant les marchés régionaux les plus prometteurs. Le ministère discute actuellement de la création d'une zone industrielle similaire en Uruguay.

Lire aussi:

Russie, Égypte: une «coopération sans précédent»
Téhéran et Moscou sur le point de créer un concurrent au Canal de Suez
Le nouveau canal de Suez en 90 secondes
Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Tags:
zone industrielle, canal de Suez, Mohamed el-Assar, Chérif Ismaïl, Denis Mantourov, Abdel Fattah al-Sissi, Vladimir Poutine, Port Saïd, Uruguay, Egypte, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook