Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de l'Opep

    L’OPEP pourrait décider de la levée des restrictions sur la production de pétrole en juin

    © REUTERS / Ramzi Boudina
    Economie
    URL courte
    370

    La production de pétrole des pays de l’OPEP pourrait réaugmenter à partir de 2019. En effet, ses membres pourraient décider, lors de leur prochaine réunion ordinaire, prévue le 22 juin 2018 à Vienne, de lever les restrictions sur la production, selon le ministre de l’Énergie iranien cité par le Wall Street Journal.

    Lors de sa prochaine réunion ordinaire qui se tiendra le 22 juin 2018 à Vienne, l'OPEP pourrait décider de suspendre les restrictions existantes sur la production du pétrole de ses pays membres, à partir de l'année 2019. C'est ce qu'a annoncé le Wall Street Journal, dimanche 11 mars, citant le ministre de l'Énergie iranien, Bijan Namdar Zangeneh.

    Selon ce même quotidien, le responsable iranien a déclaré que son pays souhaitait que l'OPEP travaille à maintenir le prix de l'or noir autour des 60 dollars le baril, pour éviter que les États-Unis augmentent leur production de pétrole de schiste, en profitant d'un prix couvrant les coûts de production.

    « Si le prix du brut avoisine les 70 dollars (…) cela encouragera la production du pétrole de schiste aux États-Unis», a déclaré le ministre.

    En juin, l'Iran fera pression, lors de la réunion citée ci-dessus, pour récupérer une partie de sa production, mais d'une façon prudente afin de ne pas casser la demande, a expliqué Bijan Namdar Zangeneh cité par le quotidien, tout en soulignant que son pays produisait actuellement 3,8 millions de barils par jours, et pourrait en produire 100.000 barils de plus quotidiennement, sans préciser la date à laquelle l'Iran pourrait procéder à cette augmentation.

    Il est à noter que l'Arabie Saoudite souhaite un baril à 70 dollars, pour qu'elle puisse financer les dépenses de l'État prévues pour l'année 2018, selon le FMI cité par le quotidien vedomosti.

    Le 30 novembre 2016, l'OPEP a accepté, pour la première fois depuis 2008, de plafonner sa production de pétrole pour la ramener à 32,5 millions de barils par jour, afin de stabiliser le marché mondial du pétrole. Les pays producteurs non membres de cette organisation, dont la Russie comprise, ont exprimé leur intention de se joindre à l'accord cet accord et de réduire leur production totale de 600 000 barils par jour. Cet accord a été prolongé jusqu'à fin 2018, lors de la réunion de l'organisation le 30 novembre 2017.

    Lire aussi:

    Pétrole: la Banque mondiale prévoit une hausse des prix en 2018
    Réunion de l’OPEP en mai prochain, possible prolongation du gel des productions
    Six mythes qui empêchent les prix du pétrole de grimper
    Tags:
    production petrolière, augmentation, OPEP, Bijan Namdar Zangeneh, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik