Ecoutez Radio Sputnik
    Ambassadeur tunisien à Moscou, Mohamed Ali Chihi

    L’ambassadeur tunisien à Sputnik sur le niveau des relations bilatérales avec la Russie

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Economie
    URL courte
    2110

    Dans son commentaire à Sputnik, l’ambassadeur tunisien en Russie a évoqué la Coupe du Monde, les projets de développement de la coopération bilatérale dans plusieurs domaines ainsi qu’a répondu aux questions sur la sécurité intérieure dans son pays.

    L’événement tant attendu par les passionnés du ballon rond approche, faisant des 11 villes russes qui accueilleront les matchs de la Coupe du Monde 2018 un véritable centre d’attraction pour les supporters à travers le monde. Les Tunisiens seront également au rendez-vous, comme l’a précisé dans son commentaire à Sputnik l’ambassadeur de ce pays en Russie, Mohamed Ali Chihi, quelque 4.000 supporters s’y rendront rien que de Tunisie.

    «Le nombre déjà connu des Tunisiens qui vont venir de Tunisie est de 4.000, mais en plus il y a des Tunisiens qui vont venir d’Europe et d’autres pays […], donc nous estimons que notre présence en termes de public tunisien à la Coupe du Monde sera une présence forte», a-t-il déclaré à Sputnik.

    Et d’ajouter que parmi les supporters de la sélection tunisienne on trouvera même des Russes!

    «Il y a maintenant des Russes qui sont pour la Tunisie. J’étais à Volgograd et l’équipe de Tunisie sera une équipe soutenue par les habitants de Volgograd», a-t-il fait savoir lors de l’exposition MITT 2018, salon du tourisme qu’accueille en ce moment la capitale russe.

    Diversifier la coopération bilatérale

    S’exprimant sur le fait même de la présence de la Tunisie à ce salon, il a souligné que 50 participants, dont des représentants d’hôtels et d’agences de voyage, y prenaient part. L’objectif, a précisé le haut diplomate, est de consolider les relations avec les tour-opérateurs et surtout exposer différents produits touristiques.

     

     

    «Outre le tourisme balnéaire, [il y a] aussi la thalassothérapie, le tourisme culturel et aussi le tourisme sportif puisque nous comptons aussi faire venir des équipes de sport de Russie pour faire leurs stages en Tunisie», a expliqué M.Chihi.

    Et d’ajouter que le marché russe restait un marché très important et que les relations politiques entre les deux pays étaient «excellentes». De plus, Tunis espère «développer davantage les relations dans le domaine économique, mais aussi de la culture et du sport».

    La Tunisie, un pays «sécurisé»

    À la question visant à savoir si la situation sécuritaire de son pays était propice au développement touristique, il s’est montré confiant:

    «La Tunisie est stable. Depuis 2015, nous n’avons pas eu de problèmes sécuritaires, nous avons sécurisé tous les sites touristiques et publics. La Tunisie a vraiment bien sécurisé tout l’espace, nous sommes très confiants. La Tunisie a maintenant une excellente expérience dans la lutte contre le terrorisme. Vous savez que le terrorisme frappe tous les pays du monde. Mais la Tunisie maintenant est très confiante, la Tunisie n’a pas enregistré depuis 2015 d’attentats ou d’incidents terroristes», a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Sécurisée, la Tunisie plaide pour la levée des dernières restrictions de voyage
    Après la révolution, la Tunisie a «beaucoup régressé sur le plan économique et social»
    «Je ne suis pas une ONG!», le camouflet de Macron aux détracteurs du gouvernement tunisien
    Tags:
    exposition, économie, culture, échanges, coopération, football, tourisme, Mondial 2018, Russie, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik