Economie
URL courte
401891
S'abonner

La dédollarisation s’accélère : le rythme avec lequel la Russie se débarrasse de ses bons du Trésor américain a atteint son plus haut niveau depuis 2011. Parallèlement, le pays poursuit sa politique d’acquisition d’or et le fait à une cadence qui n’avait plus été depuis 12 ans.

Le fait que la Russie achète activement de l’or n’est point une nouvelle en soi. Depuis mars 2015, la Banque centrale de Russie a mensuellement alimenté ses réserves du principal métal précieux pour occuper aujourd’hui le sixième rang des pays détenteurs d’or, après les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie, la France et la Chine. Au cours des trois dernières années, la bagatelle de 576 tonnes de métal jaune ont été acquises, souligne le média Vestifinace

Mais le rythme auquel elle le fait s’accélère. Pour dessiner une image plus détaillée, il convient de préciser que rien qu’en janvier 2018 la Russie a acquis 600.000 onces d’or (soit 18,66 tonnes). Sur l’ensemble de l’année 2017, elle en avait acheté 224 tonnes.

Parallèlement, la Russie se défait d’une manière intensive de ses bons du Trésor américains et ce malgré le fait qu’au cours de l’année dernière elle avait augmenté leur part dans ses réserves. À ce jour, la situation a changé et la Banque centrale du pays les vend à la plus haute cadence enregistrée depuis 2011. 

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Pavlenski détenait d’autres vidéos X de Griveaux, assure Le Monde
Ce que l'on sait sur Alexandra De Taddeo, la compagne de Pavlenski qui aurait reçu les vidéos X de Griveaux
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Tags:
bons du Trésor américain, trésor, dollar US, or, Banque centrale de Russie (BCR), États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook