Ecoutez Radio Sputnik
    Puits de pétrole

    La Chine veut bousculer la domination du dollar sur le marché pétrolier

    © Sputnik . Alexandr Gushin
    Economie
    URL courte
    13691

    La Chine, dont les importations de pétrole brut dépassent depuis l'année dernière celles des États-Unis, lance ses propres contrats à terme sur le pétrole libellés en yuan.

    La Chine a lancé lundi des transactions libellées en yuan de contrats à terme sur le pétrole brut à la Bourse internationale de l'énergie de Shanghaï (Shanghai International Energy Exchange, SIEE).

    Il s'agit des premiers contrats à terme cotés dans la partie continentale de la Chine pour les investisseurs étrangers, relate l'agence Xinhua. Selon plusieurs analystes, les contrats à terme chinois sont censés concurrencer ceux du WTI et du Brent.

    Devenue en 2017 le premier importateur mondial de pétrole brut (avec 420 millions de tonnes) devant les États-Unis, la Chine cherche à peser davantage sur la fixation des cours de l'or noir ainsi qu'à étendre son influence économique en confortant la visibilité du yuan.

    Au total, plus de 40.000 contrats à terme ont changé de mains lors de la première journée de cotation à Shanghaï. Pourtant, les traders habitués à traiter le Brent ou le WTI affichent pour le moment un intérêt limité pour les contrats chinois.

    À l'heure actuelle, seuls 19 courtiers étrangers, dont Glencore et Trafigura, sont enregistrés pour participer aux échanges, la plupart d'entre eux étant basés à Hong Kong.

    Lire aussi:

    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Après plus de quatre heures sur la tour Eiffel, le «grimpeur» s’est rendu (images)
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Tags:
    importations, marché pétrolier, pétrole, Brent, WTI (light sweed crude), Glencore, Shanghai, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik