Economie
URL courte
586
S'abonner

L’Irak, le second producteur mondial de pétrole après l’Arabie saoudite, compte accroître sa production de brut sur quatre ans. Selon les médias, le gouvernement du pays a adopté un plan approprié.

Le gouvernement irakien a approuvé dimanche un plan visant à augmenter la capacité de production de pétrole de 5 à 6,5 millions de barils par jour d'ici 2022, d’après un communiqué du gouvernement cité par des médias.

Le ministre irakien du Pétrole, Jabar al-Louaïbi, a annoncé en janvier que le pays pouvait actuellement produire environ cinq millions de barils de brut par jour.

Selon un accord conclu entre les 14 pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres exportateurs dont la Russie, l’Irak doit produire près de 4,4 millions de barils par jour pour réduire les livraisons de pétrole et augmenter ainsi son prix.

D’après Reuters, l’Irak, le second producteur mondial de pétrole après l’Arabie saoudite, entend signer le 15 avril des contrats d’exploitation de 11 nouveaux champs pétrogaziers situés à la frontière avec l’Iran et le Koweït.


Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Sanctions US: Washington s’inquiète de la pénétration chinoise «dans toute l’Amérique latine»
Tags:
prix du pétrole, pétrole, OPEP, Jabar al-Louaïbi, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook