Economie
URL courte
586
S'abonner

L’Irak, le second producteur mondial de pétrole après l’Arabie saoudite, compte accroître sa production de brut sur quatre ans. Selon les médias, le gouvernement du pays a adopté un plan approprié.

Le gouvernement irakien a approuvé dimanche un plan visant à augmenter la capacité de production de pétrole de 5 à 6,5 millions de barils par jour d'ici 2022, d’après un communiqué du gouvernement cité par des médias.

Le ministre irakien du Pétrole, Jabar al-Louaïbi, a annoncé en janvier que le pays pouvait actuellement produire environ cinq millions de barils de brut par jour.

Selon un accord conclu entre les 14 pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres exportateurs dont la Russie, l’Irak doit produire près de 4,4 millions de barils par jour pour réduire les livraisons de pétrole et augmenter ainsi son prix.

D’après Reuters, l’Irak, le second producteur mondial de pétrole après l’Arabie saoudite, entend signer le 15 avril des contrats d’exploitation de 11 nouveaux champs pétrogaziers situés à la frontière avec l’Iran et le Koweït.


Lire aussi:

La Chine menace les États-Unis de sanctions après une loi américaine sur Hong Kong
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Tags:
prix du pétrole, pétrole, OPEP, Jabar al-Louaïbi, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook