Ecoutez Radio Sputnik
    Yuan

    La Chine exclut toute dévaluation du yuan dans une guerre commerciale avec les USA

    © AFP 2018 STR
    Economie
    URL courte
    11211

    Après avoir ralenti, l'internationalisation du yuan reprend à présent, a estimé la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde dans une interview à l’issue du forum de Boao, connu comme le Davos chinois. Le yuan pourrait à terme rattraper l'euro, la livre et le yen, ont indiqué à Sputnik des spécialistes du secteur.

    Le yuan a toutes les chances pour remonter au sein du réseau bancaire mondial SWIFT, a notamment déclaré à Sputnik Liu Dongming, directeur du Centre d'études des finances internationales à l'Académie des sciences sociales de la Chine.

    Yuan
    © Sputnik . Alexandr Demyanchuk

    «Le yuan peut bien revenir à sa place d'autrefois sur l'échiquier mondial et même améliorer sa situation. […] Dans une perspective à moyen terme, la réforme du marché financier de la Chine progressera, alors que son ouverture augmentera», a expliqué M.Liu.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Alexandre Salitski, de l'Institut russe de l'économie mondiale et des relations internationales, s'est dit d'accord avec les arguments de son collègue chinois, mais n'a pas omis d'évoquer une éventuelle guerre commerciale qui pourrait compliquer l'internationalisation ultérieure de la monnaie chinoise.

    «Si les tarifs sur les importations déclarés par les États-Unis sont appliqués, la Chine sera impliquée dans une confrontation qu'elle s'applique à éviter par tous les moyens. Pékin ne veut pas être entraîné dans une guerre commerciale, mais tout porte à croire que les Américains y sont prêts», a prévenu l'expert.

    Selon les spécialistes, en déclenchant une guerre commerciale contre la Chine, les États-Unis s'appliquent à entraver le renforcement des positions internationales du yuan à titre de monnaie de réserves dans les paiements.

    Intervenant lors du forum de Boao, le Président Xi Jinping a toutefois assuré que la Chine n'envisageait pas de dévaluer le yuan pour répondre aux menaces américaines d'une hausse des tarifs douaniers. Pékin préfère assurer la stabilité de sa monnaie pour rassurer les investisseurs et ancrer la réputation du yuan comme monnaie de réserve.

    Lire aussi:

    Le pétroyuan va-t-il bientôt remplacer le pétrodollar?
    Pétrole brut: les contrats à terme libellés en yuans dévaloriseront le dollar
    La Chine et le Pakistan utiliseront le yuan pour commercer, une menace pour le dollar?
    Tags:
    États-Unis, monnaie de réserve, dévaluation, guerre commerciale, échiquier, euro, livre, yen, yuan, SWIFT, Sputnik, Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, Alexandre Salitskiï, Liu Dongming, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik