Ecoutez Radio Sputnik
    Sénégal

    Après la découverte de gisements de gaz, Dakar se tourne vers les investisseurs russes

    © Photo. Eugenia Dolina
    Economie
    URL courte
    12651

    Six nouveaux gisements de gaz, projets d’exploitation du minerai de fer, construction de barrages… Thierno Ba Demba Diallo, conseiller du gouvernement sénégalais, a abordé pour Sputnik ces projets qu’il a évoqué au Forum économique de Yalta, en Crimée, et a raconté pourquoi son pays était intéressé à tisser des liens avec la Russie.

    Suite à la découverte de toute une série de gisements de gaz, de pétrole ainsi que de ressources minières, le Sénégal a décidé d'inviter dans le pays des entreprises russes. C'est un des motifs qui a fait venir Thierno Ba Demba Diallo, conseiller du gouvernement sénégalais, jusqu'en Crimée, où se déroule actuellement le quatrième Forum économique international de Yalta.

    Thierno Ba Demba Diallo
    © Sputnik . EKATERINA YANSON
    Thierno Ba Demba Diallo

    «Nous sommes venus ici avec des projets concernant le gaz. Mon pays a découvert six gisements de gaz», nous raconte-t-il, évoquant également des projets d'exploitation du minerai de fer ainsi que ceux de construction de barrages. «Nous espérons pouvoir rencontrer des entreprises qui pourraient être intéressées à coopérer avec notre pays dans ces domaines», poursuit le responsable.

    «Dans ces secteurs on sait que la Russie a de l'expérience, notamment dans l'exploitation du pétrole et du gaz. C'est tout nouveau chez nous, on vient de découvrir ça et dans ce domaine, par exemple, c'est important que la Russie collabore avec l'Afrique», a ajouté Thierno Ba Demba Diallo.

    L'officiel appelle à mieux exploiter le potentiel des rapports bilatéraux, où, d'après lui, «il y a énormément de possibilités de coopération». «La Russie a une expérience, un savoir-faire sur le plan technologique, sur le plan de l'industrie lourde que l'Afrique n'a pas», a-t-il poursuivi.

    Le responsable sénégalais a par ailleurs déploré le format relativement modeste des relations avec Moscou et invite la Russie à faire davantage sur le plan de la coopération économique et politique avec son pays.

    «Aujourd'hui la Russie est devenue un moteur des relations internationales. Le Président russe est un homme qui est un élément moteur dans le monde, mais la Russie n'est pas très représentée en Afrique. Il y a de cela 20 ans, 30 ans la Russie, l'URSS était quand même un des acteurs majeurs en Afrique», a-t-il déploré.

    Lire aussi:

    «L’Afrique est ouverte aujourd’hui à la Russie»
    La Russie a besoin d'une nouvelle stratégie en Afrique
    Best of 2017: quand la qualification des Lions de la Teranga booste le Sénégal
    Tags:
    exploitation, ressources naturelles, investissements, gaz, Thierno Ba Demba Diallo, Sénégal, Yalta, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik