Economie
URL courte
3293
S'abonner

Suite aux déclarations de Washington concernant la possibilité de lever les mesures de restrictions contre la Russie, les titres du géant de l’aluminium russe ont flambé à la Bourse de Hong Kong.

Les titres de Rusal ont bondi à la Bourse de Hong Kong après les déclarations des autorités américaines au sujet de l'éventuelle levée des restrictions antirusses.

Le coût d'un titre du géant de l'aluminium a augmenté de 23,68% pour atteindre 1,88 dollar de Hong Kong (0,2 euro) en ouverture de la session à la bourse. Mais il a très vite atteint 2,05 dollars, avec des pics à 2.07 dollars.

La veille, les autorités américaines ont évoqué la possibilité de lever les sanctions contre Rusal si son patron Oleg Deripaska renonce au contrôle de la société.

Début avril, Washington a introduit de nouvelles mesures restrictives contre la Russie. Ainsi, plusieurs grands patrons d'entreprises et leurs sociétés ont été portés sur une «liste noire», dont entre autres Oleg Deripaska et son holding En+ Group, mais aussi GAZ, Basic Element et Rusal.

Cette décision a entraîné une chute des cotations des titres de nombreuses sociétés et banques russes, y compris de celles qui n'avaient pas été touchées par le dernier durcissement des sanctions.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19
Tags:
sanctions antirusses, bourse, aluminium, Rusal, Oleg Deripaska, Hong Kong, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook