Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux de la Chine et des USA

    Pékin prévient les USA contre toute tentative de négocier à partir de positions de force

    © REUTERS / Hyungwon Kang
    Economie
    URL courte
    8541

    Selon le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng, la Chine a préparé des mesures de rétorsion à n’importe quelle démarche protectionniste unilatérale de la part des États-Unis. C’est un message envoyé à la délégation américaine venue mercredi 2 mai à Pékin, ont estimé des experts chinois et russe dans un entretien accordé à Sputnik.

    La délégation des États-Unis aux négociations commerciales avec la Chine doit se préparer à des démarches constructives au lieu d'essayer de faire chanter le partenaire ou de lui poser des ultimatums, ont décrypté ce message les interlocuteurs de Sputnik.

    «Depuis son arrivée au pouvoir, Trump s'applique à entraver par tous les moyens le développement de la Chine dans le domaine des hautes technologies, […] mais à l'époque de la mondialisation, les États-Unis ne peuvent que se contrôler eux-mêmes», a déclaré à l'agence Li Kai, de l'Université financière chinoise de Shanxi.

    Et d'ajouter que les Américains ne manqueraient pas d'échouer dans tous leurs efforts visant à empêcher les progrès technologiques de la Chine.

    «L'une des tâches prioritaires de Pékin aux négociations avec les États-Unis consiste à faire revenir le règlement des contentieux commerciaux dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)», a résumé M.Li.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, l'expert russe Mikhaïl Beliaïev, a estimé qu'il était peu probable que les États-Unis puissent dicter quoi que ce soit aux négociations de Pékin.

    «On ne doit évidemment pas surévaluer le fait que la délégation américaine est venue pour négociations à Pékin. Cela ne signifie pas que la Chine ait déjà obtenu son objectif, mais cela montre qu'elle progresse en ce sens. D'autre part, cela montre qu'en dépit de ses retentissantes déclarations hégémoniques, l'Amérique est contrainte de compter avec les réalités et de modérer ses ambitions démesurées», a résumé M.Beliaïev.

    Alors que l'opinion publique dans le monde se demande si la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis pourrait être évitée, le Président américain ne craint pas d'engager un bras de fer pour faire plier le géant asiatique. Entre-temps, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, est arrivé à Pékin pour mettre sur la table les contentieux qui l'opposent à Washington.

    La délégation de haut niveau — qui comprend également le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, le représentant au commerce, Robert Lighthizer, et le conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow — est arrivée ce mercredi 2 mai en Chine. Les quatre hommes doivent rencontrer à partir du 3 mai leurs homologues chinois pour «de franches discussions», selon l'expression de M.Mnuchin.

    De son côté, Pékin a imputé aux États-Unis la responsabilité des tensions commerciales entre les deux pays et a ajouté que les mesures prises par l'administration Trump préoccupaient l'ensemble de la communauté internationale.

    Lire aussi:

    Pékin et Washington n'ont pas réussi à s'entendre pour arrêter la guerre commerciale
    La Chine et les États-Unis trouvent «un consensus» pour réduire le déficit commercial US
    Le dossier nord-coréen n’est-il qu’un prétexte pour une guerre commerciale contre Pékin?
    Tags:
    hautes technologies, tensions, guerre commerciale, négociations, OMC, Sputnik, présidence américaine, Robert Lighthizer, Wilbur Ross, Steven Mnuchin, Mikhaïl Beliaïev, Donald Trump, Li Kai, États-Unis, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik