Ecoutez Radio Sputnik
    Vin

    Pourquoi la production mondiale de vin diminue-t-elle par rapport aux 50 dernières années?

    CC0 / Pixabay
    Economie
    URL courte
    750

    L’Organisation internationale de la vigne et du vin, basée à Paris, constate une forte baisse de la production vinicole en Europe en expliquant ce déclin par les difficultés liées aux conditions climatiques défavorables que rencontrent des pays clé de la production de vin.

    L'Organisation internationale de la vigne et du vin a constaté une baisse historique de la production vinicole en Europe depuis 1957, lorsque la production est tombée à 173,8 millions d'hectolitres. Selon l'OIV, basée à Paris, la production a été de 250 millions d'hectolitres en 2017, marquant un recul de 8,6% de la production globale de vin par rapport aux 50 dernières années. La raison principale de ce déclin est une réduction importante de presque 15% de la production vinicole en Europe, l'une des régions les plus productives du monde dans ce domaine. L'OIV explique que la France a dernièrement subit des périodes de sécheresse et des tempêtes, apportant des conditions défavorables aux domaines vinicoles dans des régions déterminantes comme Bordeaux ou la Champagne.

    D'après l'OIV, même en recul de 17%, l'Italie conserve sa première place de producteur mondial, suivie par la France avec une production de 36,7 millions d'hectolitres, soit un recul égal à 19% et par l'Espagne, avec 32,1 millions d'hectolitres produits, en recul de 20%. Un hectolitre est égal à 100 litres, soit 133 bouteilles de vin.

    Cependant, la production de vin reste élevée aux Etats-Unis et stable en Chine. L'Argentine a progressé par rapport à 2016, année lors de laquelle ses résultats ont été très moyens, tandis que la production de vin est en recul au Chili.

    Malgré tous ces déclins, la consommation mondiale s'établit à 243 millions d'hectolitres, chiffre légèrement à la hausse, +1,8%, par rapport à l'année précédente.

    Parmi les plus gros consommateurs mondiaux l'on retrouve les Etats-Unis, la France et la Chine, conservant leurs premières places.

    L'Espagne a gardé sa première place en tant que principal exportateur de vin, tandis que la France est toujours la première exportatrice mondiale de vin en valeur marchande, avec 9 milliards d'euros exportés en 2017.

    Les exportations globales ont ainsi représentées 107,9 millions d'hectolitres en 2017, enregistrant une hausse de 3,4% par rapport à l'année précédente pour un montant de 30 milliards d'euros, lui aussi en hausse, avec +4,8% par rapport à l'année précédente.

    Lire aussi:

    Le marché chinois du vin peut devenir le deuxième du monde d'ici 2020
    Les vignerons italiens établissent un record grâce aux Russes
    Vins français vs vins italiens: les préférences des Russes révélées
    Tags:
    économie, exportations, viniculture, vin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik