Economie
URL courte
9120
S'abonner

Les Rothschild, connus pour être une des familles les plus riches et puissantes au monde, sont-ils déjà parvenus à étendre leur empire bancaire à la monnaie numérique? Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, la deuxième plus grosse cryptomonnaie au monde, donne son avis sur cette question.

Vitalik Buterin, fondateur d'Ethereum, la deuxième plus importante cryptomonnaie au monde, s'est demandé si la théorie du complot des Rothschild s'appliquait aux cryptomonnaies.

«Les Rothschild sont-ils assez bien coordonnés pour mériter d'être considérés comme un groupe de nos jours?», a demandé M.Buterin sur Reddit.

C'est ainsi que M.Buterin a évoqué un sujet que les amateurs de cryptomonnaies abordent souvent ces derniers temps: le projet blockchain opaque IMMO dans lequel la dynastie bancaire aurait investi.

«Si personnes de la haute société de l'ancien système monétaire veulent créer leurs propres monnaies, allons-y, plus de pouvoir pour eux; on se retrouvera avec un marché modérément libre», a-t-il poursuivi.

Pour l'instant, il n'y a pas suffisamment d'informations sur l'IMMO. Il pourrait s'agir d'un token numérique soutenu par des ressources naturelles comme l'or ou l'immobilier. Le projet serait suivi personnellement par Alexandre de Rothschild, le nouveau chef de la dynastie bancaire.

Cependant, Vitalik Buterin est finalement venu à la conclusion que l'influence éventuelle des Rothschild sur les cryptomonnaies était surestimée.

«Ce sont seulement des personnes faisant partie à différents niveaux de la haute société de l'ancien système monétaire, et les théories selon lesquelles ils sont plus que cela sont, honnêtement, sans fondement», a-t-il résumé.

En décembre, la famille Rothschild aurait acheté pour la première fois des bitcoins via le Grayscale Bitcoin Trust. Les théories du complot autour du contrôle de la cryptomonnaie par les Rothschild sont en train d'être relancées par une publication datant de 1988 dans The Economist, un magazine contrôlé par la famille.

«Dans trente ans, les Américains, les Japonais, les Européens, des personnes des pays riches, et d'autres relativement pauvres paieront probablement avec la même devise. Les prix ne seront pas indiqués en dollars, en yen ou en marks mais en, par exemple, "phénix". Le phénix sera favorisé par les entreprises et les consommateurs, car il sera plus pratique que les monnaies nationales actuelles, ce qui semble être une cause insolite de perturbation de la vie économique au XXe siècle», a écrit le magazine, il y a trente ans.

 

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
économie, cryptomonnaie, David de Rothschild
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook