Economie
URL courte
Gazoduc Turkish Stream (104)
3240
S'abonner

Les leaders russe et turc n'ont aucune objection à l'éventuelle extension du Turkish Stream sur le territoire de la Bulgarie, a annoncé le Premier ministre bulgare.

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan se sont prononcés en faveur de l'idée de prolonger le gazoduc Turkish Stream vers l'Europe à travers le territoire de la Bulgarie, a fait savoir le Premier ministre bulgare Boïko Borissov en visite à Moscou.

«Vladimir Poutine a annoncé avoir évoqué ce sujet avec le Président turc Erdogan. Personne ne s'oppose à ce que le gazoduc Turkish Stream soit prolongée [vers l'Europe] à travers la Bulgarie», a M.Borissov à l'issue de ses négociations avec le chef du Kremlin.

Fin 2014, la Bulgarie a refusé, sous pression de l'Union européenne (UE) dont elle est membre, d'autoriser le passage du gazoduc South Stream sur son territoire. D'un coût évalué à 16 milliards d'euros, le projet était destiné à approvisionner l'Europe en gaz russe en contournant l'Ukraine.

Pour sa part, Vladimir Poutine a indiqué que la Russie était prête à reprendre le projet de construction d'une centrale nucléaire à Béléné en Bulgarie, si Sofia y était également disposé.

Le projet bulgaro-russe prévoyant la mise en place d'une centrale à Béléné a été abandonné en mars 2012 en raison d'un différend concernant son coût et en l'absence d'investisseur d'un pays tiers. À l'heure actuelle, la Bulgarie exploite une seule centrale nucléaire, à Kozlodoui sur le Danube, avec en fonctionnement deux réacteurs de 1.000 mégawatts.

Dossier:
Gazoduc Turkish Stream (104)

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
La SNCF appelle la police pour neutraliser une bande de jeunes agressant les passagers d’un RER
Tags:
gazoduc, centrale nucléaire, Turkish Stream, South Stream, Boïko Borissov, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Bulgarie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook