Economie
URL courte
4110
S'abonner

La série de démarches adoptées par les États-Unis en matière de commerce international renferme d’importants risques pour la dynamique de l’économie mondiale et crée une situation inquiétante au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a estimé le ministre russe de l’Économie Maxime Orechkine.

La posture adoptée par les États-Unis en matière de commerce international a provoqué une escalade des tensions au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et aucune solution pour en sortir par le haut ne se profile à l'horizon, a déclaré ce vendredi Maxime Orechkine, ministre russe de l'Économie.

«Hier, la discussion se déroulait sur fond de l'annonce des droits de douane introduits par les Américains à l'encontre de l'UE, du Canada et du Mexique sur les importations de l'aluminium et de l'acier», a-t-il indiqué au lendemain d'une rencontre informelle de l'OMC qui s'est tenue jeudi à Paris.

«Dans quelques jours débuteront les négociations entre les États-Unis et la Chine, et voilà encore des déclarations très brutales ont été faites du côté des États-Unis à l'égard de la Chine. Du fait, l'ambiance est ici négative, angoissante et comporte d'importants risques pour la dynamique de l'économie mondiale dans les trimestres et les années à venir», a-t-il constaté. Et d'ajouter: «Une situation dont on ne voit pas encore le moyen d'en sortir».

À partir de ce vendredi, Washington a imposé des droits de douane de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium importés aux États-Unis par les pays de l'Union européenne, le Canada et le Mexique.

En réponse, l'UE a ouvert vendredi une procédure devant l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre la décision américaine. La riposte européenne à l'offensive protectionniste américaine comporte trois volets différents: en premier lieu une plainte auprès de l'OMC, des taxes plus élevées sur des produits américains dans 20 jours au plus tôt et des mesures pour protéger son acier qui ne seront pas effectives avant plusieurs mois.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
échanges, commerce, économie, Organisation mondiale du commerce (OMC), Maksim Orechkine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook